16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 15:56

 

 

 

 

Résumé : Face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l'absence d'efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des oeufs, élever les poussins, les effrayer et les croquer. Mais le plan tourne au vinaigre...

 

 

Voilà un album que j'ai découvert sur le blog de Jérôme Dunebergealautre (ici) et encore une fois, bien m'en a pris de suivre ses conseils avisés.

 

Cet album est juste une pépite de bonne humeur : c'est décalé, loufoque, plein d'esprit et ça joue brillamment avec les codes des histoires pour enfants. De plus, on a le temps de profiter de la lecture puisqu'on a droit à presque 200 pages. Les personnages sont tous très drôles, aussi bien la poule un peu psychopathe que la grosse feignasse de chien de garde, mais évidemment, le plus choupi, c'est ce crétin de renard, aussi costaud qu'une huître, avec autant de charisme qu'une limace séchée dans un pot de sel et aussi féroce qu'une tortue anémique à la retraite !

 

 

Quant aux dessins, je les ai vraiment trouvés réussis : minimalistes et tout en simplicité mais avec un tas de petits détails qu'on se plaît à dénicher à chaque page. Je vous mets d'ailleurs quelques planches en fin de billet pour que vous puissiez vous faire une idée.

 

En bref, une bonne tranche de sourires et de rires en compagnie de ce Renard de pacotille au coeur résolument plus grand que les crocs. Je le conseille à toutes et tous, et à tous les âges !

 

 

Ma note : 4 b pn

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 12:16

 

 

 

Résumé : Lorsqu'elle rencontre Olivier sur internet, elle a enfin le sentiment de pouvoir tout partager avec quelqu'un. Y compris ses pensées les plus secrètes, ses peines parfois aussi. Malgré les mises en gardes de ses parents, leurs craintes de la voir sortir avec un garçon plus âgé qu'elle, l'influence qu'il a sur elle grandit. Au point de s'enfuir avec lui, d'être prête à le suivre n'importe où, jusqu'au bout...

 

 

Comme le promet cette collection d'Actes Sud, c'est un texte qui se lit d'un souffle. Et j'ai été totalement séduite par la belle plume d'Antoine Dole qui insuffle une urgence à son histoire grâce à son style très vif. Quel talent également pour suggérer les émotions, les sensations et les sentiments. Vraiment, je suis conquise par son talent de jongleur de mots et je n'ai pu m'empêcher de noter de nombreuses citations comme cette très jolie "Près de lui, je suis plus près de moi".

 

 

Du côté de l'histoire, j'ai apprécié l'héroïne. Son portrait est brossé avec beaucoup de finesse et surtout, de justesse, avec ses certitudes, ses peurs, et ses doutes. Puis le climat -tant celui de la météo que celui de l'atmosphère- confère une force supplémentaire à ce qui nous est conté. Au fil des pages, l'histoire des héros et l'écriture s'accélèrent ensemble, main dans la main et crescendo. On se rapproche, on fusionne, on s'éloigne. On sait, on est certain, on doute. On court, on fuit, on recule...

 

 

Malgré tout, j'ai refermé ce livre sur une déception  car j'ai trouvé que l'épilogue était de trop : il fout en l'air (oui, facile, je sais) l'engrenage de tension dans lequel on est pris au piège depuis la première page et ... permet de reprendre son souffle. Alors qu'avec un récit aussi court et intense, j'aurais préféré terminer ma lecture hors d'haleine.

 

 

Enfin, tout comme pour "La piscine était vide" (ici), je ne peux que me réjouir de l'existence de cette collection de textes courts et intenses mais je trouve qu'il y a un sérieux problème de prix. 9 € pour 58 pages bien aérées, ça fait quand même mal au c*l.

 

 

Ma note :

 

 

D'autres avis : le coup de coeur de Noukette ICI, le billet séduit de Jérôme ICI, un "sans faute" pour Val ICI, ou encore "un texte indispensable" pour Les Chroniques Culturelles ICI.

 

Partager cet article

1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 13:09

 

 

 

 

 

 

Résumé : Avril 1837. Le jeune Tom Walker quitte New York avec son père, commis voyageur. Tous deux se dirigent vers l'Ouest, au-delà des montagnes et des plaines arides, pour vendre, de petite ville en petite ville, le célèbre revolver Colt. La joie d'être sur la route, de partager un repas autour d'un feu et de dormir l'un près de l'autre, est cependant de courte durée. Tandis que la nature se fait de plus en plus sauvage, une rencontre dévastatrice laisse Tom seul et démuni. Déterminé à regagner l'Est et la civilisation, le jeune garçon place alors tous ses espoirs en Henry Stands, un cowboy taciturne croisé en chemin. Ensemble, cet étonnant duo se lance dans un périlleux périple...

 

 

Robert Lautner nous offre donc un roman sur fond de Far West, au 19ème siècle, quand les États-Unis se construisent, que la nature est encore sauvage, que les villes poussent (et meurent) comme des champignons et où les bandits sont légion. J'ai aimé me retrouver propulsée ainsi à cette époque avec ces paysages et ces aventures qui font autant envie que peur. Un univers aussi âpre que vivifiant.

 

L’histoire s’étale sur une dizaine de jours où le destin de Tom Walker bascule violemment. Il se retrouve seul au monde, jusqu’à ce qu’il croise la route d’un tout aussi lonesome cowboy un peu rustre et bourru. Et c’est là la plus belle réussite de ce roman, cette relation -un peu contrainte et forcée- qui se tisse entre le petit héros et le taciturne Henry Stands. Un vrai plaisir de les voir s’apprivoiser petit à petit, entre maladresses, retenue et complicité.

 

Puis il y a aussi cet incroyable fusil à vent, cet étonnant (et affamé ha ha) Strother Gore dans sa grotte, le fidèle Jude Brown, les feux de camp au bord du ruisseau et les nuits à la belle étoile, les parties de chasse, et puis toutes ces odeurs, de gin, de poudre, et de sable chaud. Sans oublier une des dernières scènes où ça tire, où ça gicle et où ça pétarade dans tous les sens ! Une immersion vraiment réussie.

 

 

Derrière ces aventures et cette relation, il y a également une réflexion (et une critique) de la présence massive des armes aux États-Unis, et de toutes ces vies perdues à cause d'elles.

 

Il m’a tout de même manqué un peu d’intensité, ou davantage de développement pour être 100 % séduite, surtout que la fin n’est pas tout à fait celle que l’on espère (ah ces auteurs cruels !).

 

En bref, si vous avez envie de vivre quelques heures dans la poussière du Far West, faites-vous plaisir avec « La promesse de l’Ouest », et vous passerez un bon moment de lecture.

 

 

Ma note :

 

 

 

 

 

Partager cet article

29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 23:24

 

 

Ayé ayé, voici enfin les résultats du premier concours

 

 

Vous avez été très nombreuses (et nombreux, car il y a tout de même eu quelques participants du sexe faible  ) à tenter votre chance : 1086 participations !

 

Je ne vous dis même pas (enfin, si je vous le dis, justement ) quel casse-tête ce fut de tout dépouiller, de faire des groupes, des sous-groupes, des tirages au sort, puis des re-tirages au sort parce que certaines ont été tirées plusieurs fois au sort !

 

Pour les déçus (forcément, il n'y a """que""" 48 gagnants), le concours pour gagner une liseuse KOBO AURA est en cours jusque jeudi, par ICI. Puis les Éditions Point vous gâteront enfin avec un très très très joli concours ! Rendez-vous d'ici une semaine environ.

 

Bref, j'arrête mon blabla et voici les résultats ! Je viens de vous envoyer un e-mail à chacun(e), et j'ai envoyé vos coordonnées aux éditeurs qui vont vous faire parvenir votre roman.

 

 

Sabrina R

Patricia S

Aurélie S

 

 

 

   

Ellen M

 

 

 

Fallone L

 

 

 

  

Françoise L-N

Brigitte P

Denis P

 

 

 

 

  Sarah J

Karline D

Maryline D

 

 

 

  

Geneviève D

 

 

 

Elodie M

 

 

 

   

Natacha S

 

 

 

 

Orianna G

Cassandre B

Stephanie T

 

 

 

 

Amélie S

Estelle T

 

 

 

Karen B

Elsa F

 

 

 

   

Pascale R

 

 

 

 

Laëtitia H

 

 

 

Marie-Elie M

 

 

 

 

Gwénaelle M

Séverine V

Elisabeth Ch.

 

 

 

 

 

Florence V

Sophie M

Caroline L

 

 

 

 

Claire D

Caroline S

Danielle B

 

 

 

 

  

Arnaud S

Sophie B

 

 

 

 

 

Magali V

Cyrielle T

 

 

 

 

Sylvie V

Sophie S

 

 

 

   

Nathalie S

 

 

 

 

Rose-Marie B

 

 

 

Jacqueline H

 

 

 

   

Sabrina L

 

 

 

 

Marine D

 

 

 

Françoise M

 

 

 

Encore un tout grand merci à vous pour votre fidélité, et bienvenue également aux petits nouveaux . Puis le dernier mot pour remercier du fond du coeur les éditeurs et leurs attachées de presse pour leur confiance, leur enthousiasme et leur générosité.

 

A bientôt,

 

Cajou

 

 

Partager cet article

29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 07:00

 

 

 

 

Hello Hello 

 

Tout d'abord un petit mot sur le concours des 4 ans : je suis plongée dans le dépouillement depuis hier avec ma miniCajoufille mais c'est un casse-tête  : il y a + de 1000 participations et ça prend du temps de tout trier par livre coché. Mais ça arrive, ça arrive, no panic.

 

Le concours #2 pour gagner une KOBO Aura est lancé depuis vendredi et si vous voulez tenter votre chance, c'est par ICI.

 

 

Pour revenir au sujet du billet, voici les livres qui ont rejoint ma bibliothèque cette semaine.

 

      

 

Tout d'abord, 3 romans des Presses de la Cité : "La Promesse de l'Ouest" (résumé ICI), un western dont le résumé me faisait très envie ! Je l'ai terminé vendredi et mon billet sera en ligne lundi. Puis le nouveau Fredrik Backman, dont j'avais adoré "Vieux, râleur et suicidaire. La vie selon Ove" (mon billet ICI) : "Ma grand-mère vous passe le bonjour", qui sortira ce 2 avril 2015 (résumé ICI). Ensuite un roman au résumé enchanteur (ce manoir me fait déjà rêver !) : "Les Secrets de Thornwood House" de Anna Romer, sorti ce 26 mars (résumé ICI).

 

 

 

    

 

Ensuite, nous sommes allés à la librairie avec les 2 minicajou et nous avons ramené "Archie Greene" pour Minicajougarçon (il se régale et a déjà lu 100 pages hier, du haut de ses 8 ans) et "Oniria" pour Minicajoufille.

 

 

 

    

 

Et moi je me suis autorisée deux achats : "Havrefer", un des derniers titres de chez Bragelonne dont le résumé me plait beaucoup (ICI). Et le David Levithan, "A comme aujourd'hui" qui est enfin en poche et qui n'a plus sa couverture hideuse du GF qui m'empêchait de l'acheter (spéciale dédicace à Cess, si tu passes par là  ).

 

 

 

    

 

Enfin, un nouveau roman de chez Gallimard, "L'héritière", avec une couverture waouh et un roman de chez Stock, "Bilqiss" de Saphia Azzeddine, que j'ai déjà lu et A-DO-RÉ, et que je vous conseille ! (mon billet ICI).

 

 

Et vous, quoi de neuf chez vous ?

Je vous souhaite un beau dimanche, et je fais au plus vite pour les résultats du concours !

 

Cajou

 

 

Partager cet article

23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 10:43

 

 

 

 

Résumé : Bilqiss est l’héroïne de ce roman, c’est une femme indocile dans un pays où il vaut mieux être n’importe quoi d’autre et si possible un volatile. On l’a jugée, on l’a condamnée, on va la lapider. Qui lui lancera la première pierre ? Qui du juge au désir enfoui ou de la reporter américaine aux belles intentions lui ôtera la vie ? Le roman puissant de Saphia Azzeddine est l’histoire d’une femme, frondeuse et libre.

 

 

Dès les premières pages, l’auteure nous plonge en plein procès, celui de Bilqiss. Un matin à l’aube, sans réfléchir, elle décide de monter en haut du minaret pour déclamer -ou plutôt chanter- l’appel à la prière à sa façon, avec son cœur, son humanité et sa sensibilité. Une femme. Sacrilège. Elle est condamnée à la lapidation. Surtout que les circonstances aggravantes sont nombreuses du point de vue de ces ""érudits"" (ahum) ismamistes : elle possède des courgettes et des aubergines entières dans son frigo (!), une pince à épiler (!), du maquillage (!) et des nounours (!), ou encore des livres et de la musique (!) : des crimes totalement impardonnables qui provoquent l’ire de tout un village.

 

Pas un mot de trop dans cette histoire. Sapphia Azzeddine est une conteuse hors pair, qui trouve toujours le mot juste que ce soit pour faire parler son héroïne indomptable, pour brosser le portrait de cette journaliste américaine aux motivations aussi sincères que douteuses ou encore ce juge, perdu entre ses certitudes et ce qu'on lui a toujours enseigné, et la Foi plus authentique et sincère que Bilqiss fait rayonner dans son tribunal.

 

Le pays n’est pas identifié mais ce pourrait être le Pakistan, l’Irak, la Syrie ou encore l’Afghanistan, par exemple. Quant à Bilqiss, « cette beauté tragique au regard puissant », je n’ai pu m’empêcher de l'identifier à ce magnifique portrait du National Geographic.

 

 

 

L’héroïne de ce conte moderne ne pourra pas vous laisser de marbre. Elle est fière et indocile, elle est fougeuse et insoumise. Insolente et effrontée. Et l’on se régale de toutes ses prises de parole, criantes de vérité. Bilqiss m’a émue plusieurs fois aux larmes (les souvenirs de son mariage à 13 ans ou l’histoire dramatique de son institutrice, Nafisa), tout en sachant qu’elle aurait détesté cela, qu’elle aurait haï se retrouver sur des étagères à best-sellers occidentales afin de faire pleurer dans les chaumières.

 

De plus, l’auteur a la bonne idée de nous offrir le point de vue des 3 personnages principaux : Bilqiss, mais aussi le juge en charge de l’affaire et la journaliste américaine qui suit le procès pour son journal. Et Saphia Azzeddine nous tient en haleine (ce roman est juste impossible à poser), tout en amenant une réflexion, très intéressante et éclairée, sur (l’absence de) la place de la femme, la place d’Allah, celle des hommes, et sur tous ces abus commis au nom de Dieu. Mais également sur la frontière si mince entre compassion et misérabilisme, entre intérêt et ingérence, ou encore entre désir d’informer et curiosité malsaine.

 

En bref, j'avais déjà été séduite (et secouée) par "Confidences à Allah", mais me voilà définitivement convaincue par Saphia Azzeddine avec ce nouveau roman.

 

 

Ma note :

 

 

 

  

 

Partager cet article

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 09:31

 

 

 

 

Résumé : Voici la sombre et fascinante histoire de deux mondes parallèles.

Vienne, 1899. On amène au psychanalyste Josef Breuer une jeune fille maigre, presque morte, le crâne rasé. Le Dr Breuer baptise sa nouvelle patiente Lilie ; il ignore encore qu’il s’agira du cas le plus énigmatique de sa carrière. Lorsqu’elle revient à elle, l’inconnue soutient être une machine destinée à tuer "le Monstre"... 

Quelque part en Allemagne, bien des années plus tard. Krysta est une petite fille orpheline de mère qui tyrannise ses gouvernantes et son père, médecin dans un étrange dispensaire. Quand celui-ci disparaît, elle reste seule au monde, sans rien ni personne pour la protéger contre l’enfer qui la rattrape...

 

 

 

Difficile de parler de ce roman sans en dévoiler trop car le véritable thème prend du temps à se laisser découvrir, à coups de petits indices disséminés dans les 2 histoires, et c'est là tout le sel de cette lecture. Je vais donc plutôt me concentrer sur mon ressenti pour n'entâcher en rien votre découverte (d'ailleurs, évitez de lire trop attentivement la quatrième de couverture, votre plaisir et surprise n'en seront que plus forts).

 

Quand j'ai commencé à lire ce roman, j'ai perdu tous mes repères : qui ? où ? comment ? quoi ? pourquoi ? Tout était nébuleux et teinté de mystère, la narration se mêlant sans cesse à des références de contes (revisités) de notre enfance et à des aller-retour dans le temps. Et quel bonheur de se retrouver ainsi complètement perdu et démuni face à un roman, d'être obligé de se laisser porter sans savoir où l'on va aller. Envoutant, à l'image du personnage féérique de Lillie. Et cruel, à l'image du terrible Tonton Hraben.

 

Le seul bémol à cette lecture hors du commun fut pour moi son rythme inégal : le premier tiers m'a tout simplement hypnotisée, et j'essayais de grappiller ça et là des indices pour tenter de relier les 2 histoires. Ensuite, j'ai trouvé que la partie centrale se trainait vraiment la patte et mon intérêt est malheureusement retombé. Plof. Mais c'était sans compter les 150 dernières pages où le mystère revient au galop, où les deux histoires s'accélèrent et où, enfin, les pièces du puzzle commencent à s'assembler.

 

Quelle idée originale ! Et quelle façon unique de traiter de ce sujet à partir du prisme d'un tout autre regard : celui de l'enfance (avec Krysta, une petite héroïne totalement insupportable mais qu'on ne peut s'empêcher d'aimer tout de même) et celui de la mythologie des contes de fée de notre enfance, dans tout ce qu'ils ont de sombre et d'angoissant. Point de robes de princesse, de baiser salvateur ni de fier destrier, non : des ogres, des sorcières cruelles, du sang, des monstres tapis dans le noir, de la peur ou encore un marchand de sable démembreur d'enfants,... le titre nous avait pourtant mis en garde : "Gretel and the dark". Et quand tout devient clair, l'Histoire avec sa grande hache (comme dirait Perec) n'en devient ... que plus terrible. Et vous restez là, les bras ballants, entre stupéfaction et gorge serrée.

 

 

En bref, les Éditions Mirobole nous offrent une histoire très intelligente sur le thème du pouvoir de l'imagination contre la barbarie. Un roman nimbé d'une atmosphère très "dark", qui ne ressemble à nul autre.

 

 

Ma note : 4 b pn

 

 

D'autres avis : le coup de coeur de Stephanie, par ICI , une lecture inoubliable pour La Prophétie des ânes ICI, et une sacrée claque pour Un papillon dans la lune ICI.

 

Partager cet article

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 11:32

 

 

 

 

Coucou

 

Voici en images les romans qui sont arrivés ces 15 derniers jours dans ma bibliothèque.

 

 

 

 

  • Le Harlan Coben est déjà lu : rien de transcendant ni de mémorable, mais ça n'en reste pas moins un moment de lecture sympa.

 

  • "Gretel and the Dark" est ma lecture en cours et je peux déjà dire sans trop m'avancer que ça risque de devenir une lecture tout simplement unique. Je n'ai jamais lu un livre nimbé d'autant de mystère, un livre qui ne se laisse pas faire mais qui vous mène là où il le veut et au rythme où il le souhaite !

 

  • Le dernier Jean Teulé : les chroniqueurs de Ruquier m'ont donné bien bien bien envie de me plonger dedans, j'ai vraiment hâte de découvrir cette plume truculente ^^ (d'ailleurs l'équipe d'ONPC m'a encore bien tentée hier soir avec le nouveau Saphia Azzeddine que je brûle d'envie de lire !). Si le Teulé vous fait envie, il fait partie des lots du concours des 4 ans du blog, par ICI.

 

  • J'ai profité du vide-bibliothèque de Nessa pour accueillir chez moi les 2 tomes manquants de la "Trilogie de Braise et de Ronces" ainsi que le second tome de Sarah Lark, je suis vraiment contente, ils étaient sur ma Wish List depuis des mois ! Merci Nessa !!

 

  • J'ai reçu le tout nouveau thriller de chez Sonatine "Les Réponses" que j'ai très très hâte de commencer, ainsi que "Duane est amoureux" que je ne connais pas du tout (sauf pour avoir croisé son grand frère "Duane est dépressif" mais que je n'ai pas lu).

 

  • Le Morpurgo me fait bien envie : je n'ai jamais lu cet auteur mais j'en ai entendu beaucoup de bien !

 

 

 

Puis je profite de cet IMM pour vous dire que j'ai répondu à l'interview d'Yvan Blog Émotions et si ça vous intéresse, c'est par ICI que vous pourrez découvrir mes réponses.

 

 

Je vous souhaite un beau dimanche

 

Cajou

Partager cet article

13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 20:15

 

 

Hello Hello

 

Un billet particulier pour moi puisque ce mois-ci, mon blog fête ses 4 ans  

 

 

 

Je ne vais pas faire de longs blablas, mais juste vous dire que vous êtes toujours plus nombreuses et nombreux à me lire, et surtout à commenter, à échanger, à débattre... et c'est un réel plaisir

 

Pour fêter cela comme il se doit, je vous propose 3 jolis concours.

 

 

Et voici donc un premier concours qui est possible grâce à la générosité des éditeurs partenaires du blog.  Je remercie chaleureusement ces Maisons d'Édition, et surtout leurs attachées de presse qui ont répondu présentes pour vous gâter ! Il n'y a pas de "chances supplémentaires" mais je vous invite à liker les pages Facebook de ces éditeurs , afin d'être tenu au courant de leurs nouveautés, mais aussi pour pouvoir participer aux nombreux concours qui y sont souvent organisés.

 

 

 

 

Voici donc les 48 romans que vous pouvez tenter de gagner. Toutes les images sont "cliquables" et vous envoient vers la fiche du livre et le résumé, sur le site de chaque éditeur.

 

 

 

 

 

Pocket Jeunesse vous offre la chance de remporter 3 exemplaires de "Ma raison de vivre" de Rebecca Donovan, qui vient de sortir et est déjà un coup de coeur de nombreux blogs !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

     

La page Facebook de Pocket Jeunesse ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Lumen vous offrent un très joli lot : la duologie de Demetria Lunetta, "In the After" et "In the end". J'ai adoré le premier tome, et j'attends le second !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

   

 

La page Facebook de Lumen ICI

 

 

_______________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Sonatine vous offrent 1 exemplaire du thriller "Les réponses", d'Elizabeth Little, dont le résumé est vraiment prometteur.

 

Cliquez sur la photo pour lire le résumé.

 

 

La page Facebook de Sonatine ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Julliard vous offrent 3 exemplaires du tout nouveau roman du talentueux Jean Teulé, "Héloïse, ouille !", un roman surprenant et truculent !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

       

 

La page Facebook de Julliard ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

La Collection R vous offre 3 exemplaires de leur dernier roman "Les Coeurs brisés", d'Amelia Kahaney, avec cette magnifique couverture.

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

     

La page Facebook de La Collection R ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

Les Éditions Michel Lafon vous offrent 1 exemplaire de "Le Silence de Mélodie" (que j'ai adoré!), 1 exemplaire de "Contrecoups" (que j'ai adoré aussi !) et last but not least, 1 trilogie "Insaisissable" de Tahereh Mafi en format poche.

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

   

   

 

La page Facebook de Michel Lafon ICI

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Robert Laffont vous offrent 3 exemplaires du nouveau roman de Jérôme Attal, "Aide-moi si tu peux". Jérôme Attal dont vous avez peut-être découvert le nom jeudi soir en entendant le nom du parolier du premier single d'Emji !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

 

La page Facebook de Robert Laffont ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

Fleuve Éditions  vous offrent 2 exemplaires de "Et je danse, aussi", de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux, ainsi que 2 exemplaires de "L'histoire épatante de M. Fikry & autres trésors" qui devrait ravir tous les amoureux des livres, qui sortira ce 09 avril prochain et que les heureux gagnants recevront donc dès sa sortie !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

   

 

 

La page Facebook du Fleuve ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Pocket vous offre 1 exemplaire de chacune de ces nouveautés : « Reflex », de Maud Mayeras, « Deux secondes de trop » de Rachel Joyce, et « Les douze enfants de Paris », de Tim Willock : 3 romans qui sont sur ma PAL et qu'il me tarde de lire !

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

       

 

La page Facebook des Éditions Pocket ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

Les Presses de la Cité vous gâtent et vous offrent  3 exemplaires de "Jeûne et jolies" de Monica Peetz, 3 exemplaires de "Moi, la grosse", de Matteo Cellini, ainsi que 3 exemplaires de "Amusez-vous en pensant à moi", d'Asa Hellberg.

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

      

      

 

La page Facebook des Presses de la Cité ICI

 

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

Les Éditions Belfond vous gâtent également et vous offrent 2 exemplaires de "Une symphonie américaine", 2 exemplaires de "Un hiver long et rude" et 2 exemplaires de "La partie de chasse" dans leur collection "Vintage".

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

    

 

La page Facebook de Belfond ICI

 

__________________________________________________________________________

 

 

Le Livre de Poche vous offre 1 exemplaire de chacune de ces nouveautés : « Appelez la sage femme » de Jennifer Worth (que j'ai adoré), « Docteur Sleep » de Stephen King, « L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa », de Romain Puértolas, « Alors voilà, Les 1001 vies des Urgences », « L’art d’écouter les battements du cœur », de Jean-Philippe Sendker, et « Le Sourire des femmes », de Nicolas Barreau.

 

Cliquez sur les photos pour lire le résumé.

 

     

     

 

La page Facebook du Livre de Poche ICI

 

 

__________________________________________________________________________

 

 

Pour participer

 

Pour participer à ce concours, rien de plus simple :

  • Remplir le formulaire en cochant le(s) livre(s) qui vous font envie, ainsi qu'en indiquant vos coordonnées.
  • Concours ouvert à la France, la Belgique et la Suisse.
  • Date de fin du concours :  le 22 mars 2015 à minuit.
  • Les résultats seront annoncés dans la semaine qui suit, sur la page Facebook du blog ICI.
  • Ce n'est pas une conditions de participation mais je vous invite à liker les pages Facebook des Éditeurs qui vous offrent tous ces romans : il suffit de cliquer sur le lien en dessous de chaque roman offert !

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, le 2ème concours... Après tous ces cadeaux des Éditeurs, j'avais moi aussi envie de vous gâter et de vous offrir un cadeau, ... le voici en image !

 

 

 

Il s'agit donc d'une KOBO AURA  dont vous trouverez les fonctionnalités par ICI. Pour participer, il faudra un peu de patience : c'est sur Facebook que ça se passera, d'ici quelques jours : je posterai une photo et il n'y aura qu'à liker/commenter/partager pour tenter votre chance au tirage au sort.

 

 

 

Le 3ème concours vous permettra de gagner un magnifique lot de livres grâce aux Éditions Points, mais je vous en reparlerai d'ici quelques jours...

 

 

 

 

Bonne chance  à toutes et tous et merci merci merci du fond du coeur, pour tous ces échanges livresques qui embellissent si souvent mes journées depuis 4 ans. Merci aussi aux blogueuses et copinautes, avec qui j'échange et dont j'adore aller lire les billets. Puis, enfin, un merci tout spécial à Jacqueline, toujours fidèle au poste, sur tous les billets et ce, depuis le tout premier jour !

 

 

Cajou

 

Partager cet article

11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 17:07

 

 

 

 

Résumé : Mélodie n’est pas une enfant ordinaire. À cause de sa maladie, elle ne peut ni marcher ni parler, mais elle a une mémoire photographique et elle se souvient de tout ce qu’elle a vécu dans les moindres détails. À seulement 11 ans elle est déjà plus intelligente que les adultes qui veulent la diagnostiquer, et bien plus encore que ses camarades de classe, les mêmes qui pensent qu’elle est attardée car elle ne peut pas les contredire...

 

 

Lors de la sortie de ce roman, le résumé m'avait déjà beaucoup plu, mais j'avais surtout noté que c'était un coup de cœur de John Green : « Enfermée dans son corps, mais l’esprit libre, Mélodie nous raconte son histoire avec tant de force que vous aurez l’impression de la vivre avec elle ». Et encore une fois (comme ce fut le cas pour Eleanor & Park), j'ai bien fait de lui faire confiance car, en effet, j'ai eu l'impression de partager la vie de Mélodie pendant quelques heures.

 

Même si le résumé peut laisser penser qu’il risque de s’agir d’un récit larmoyant, ce n’est pas du tout le cas, car le ton est résolument léger. Certes, cette petite Mélodie est (très) lourdement handicapée, coincée dans son fauteuil  roulant (elle en glisse comme une limace si elle n’est pas sanglée), elle bave, elle ne parle pas et elle a l’air presque amorphe. Et pourtant, et pourtant. A l’intérieur de ce corps inerte, c’est une jeune fille pleine d'esprit, de malice, et d’humour dont nous faisons la connaissance. Ah ce qu’elle m’a fait rire avec sa dérision et ses commentaires sur tout et sur tous !

 

ll y a également ces personnages secondaires qui gravitent autour d'elle et qui sont vraiment réussis comme la précieuse et incroyable Madame V.  Sans oublier ces abominables petites pestes de Claire et Molly, ou Madame Billups, la pire institutrice de la Création ha ha. Puis vers la moitié du roman, il y a l’arrivée d’Elvira. Elvira dont je ne vous dirai rien pour vous préserver la découverte. Un moment d’émotion intense où j’ai refermé le roman pour sécher mes yeux humides (de bonheur) et savourer cet instant où la frustration fait place à la jubilation.

 

Sachez enfin que si cette petite "Stephen Hawking" de Spaulding Street voit des couleurs quand elle écoute de la musique, moi j'ai eu des floppées de papillons qui me sortaient par nuées du coeur en découvrant son histoire.

 

En bref, et pour faire court : j'ai adoré.

 

Ma note :

 

 

D'autres avis : je vous mets le lien vers la fiche Livraddict du livre où le livre est encensé de toutes parts ICI.

 

Partager cet article

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 09:49

 

 

 

 

Résumé : New York, aujourd'hui. Inscrite par sa meilleure amie sur le site de rencontres JustMyType.com, Kat Donovan, 40 ans, séduisante inspectrice au NYPD, tombe par hasard sur le profil de Jeff, son premier amour brutalement disparu des radars dix-huit ans plus tôt. Et si le moment était venu de reprendre contact ? Mais les premiers messages échangés sonnent faux, distants. Pourquoi Jeff est-il devenu si froid ? Aurait-il pu oublier leur histoire, et jusqu'à cette chanson de John Waite qui les unissait ? Blessée par l'attitude de Jeff, déstabilisée par les révélations que le meurtrier de son père vient de faire sur son lit de mort, Kat tente de reprendre ses marques en se concentrant sur une affaire de disparitions de femmes sur Internet. Des femmes piégées par un homme charmant, dont Kat ne connaît que trop bien le profil... Qui est vraiment Jeff ? Quels secrets cachent-ils depuis si longtemps ? Soudain, tout dérape...

 

 

Ce 05 mars est sorti le tout dernier Harlan Coben chez Belfond Noir et j'avais très envie de relire cette machine à publier des thrillers, que j'avais beaucoup apprécié avec "Dans les bois".

 

Et comme dirait ma copine "La fée lit", voilà "un thriller qui fait le job". Rien d'original ni d'inoubliable, mais des ingrédients (peut-être un peu fades) qui fonctionnent, afin d'offir un bon moment de lecture entre détente et suspense. L'écriture est certes mécanique et sans style particulier, mais les dialogues sont nombreux, ce qui devrait plaire aux lecteurs avides de rythme, sans fioritures.

 

Comme souvent, on a plusieurs histoires qui se croisent, et dans lesquelles l'héroïne, Kat, se retrouve plus ou moins mêlée, à titre professionnel ou privé, ce qui donne envie de tourner les pages, pour enfin obtenir les réponses tant attendues.  En ce qui me concerne, c'est surtout l'histoire mystérieuse du passé/présent de Jeff qui a le plus titillé ma curiosité.

 

Et même si ce thriller est ultra formaté, j'ai trouvé la construction très efficace ; et le cadre moderne, avec ces sites de rencontre, les nombreuses références actuelles ou encore  la "bande-son" du roman que j'ai beaucoup appréciée (comme la chanson du titre du roman "Missing You" ou "Somewhere only we know" de Keane).

 

En bref, loin d'être mémorable mais un moment de lecture prenant avec ce dernier Harlan Coben.

 

Ma note :

 

 

 

 

 

CONCOURS TERMINÉ

 

Grâce aux Éditions Belfond et à la page Facebook Harlan Coben France (ICI), voici un CONCOURS qui vous offre la chance de remporter :

 

  • 4 exemplaires de « Tu me manques » (Belfond)
  • 1 exemplaire de « Six ans déjà » (Pocket)
  • 1 collection Pocket Mickey Bolitar
 
 

 

 

Pour participer, il faut donc compléter la citation ci-dessus : vous m'indiquez simplement votre réponse en commentaire, avec votre adresse e-mail. La page Harlan Coben France fera le tirage au sort et contactera les heureux gagnants par e-mail !

 

Bonne chance à toute et tous,

 

Cajou

 

 

              

 

Partager cet article

2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 13:36

 

 

 

 

Résumé : Londres, années 1950. Jeune infirmière de 22 ans, Jennifer Worth décide de parfaire sa formation de sage-femme et rejoint les sœurs d’un couvent anglican, Nonnatus House, situé dans les docks de l’East End. À 22 ans, elle s'apprête à vivre l'expérience de sa vie dans cette maternité qui vient en aide aux plus pauvres. Son témoignage est le récit de cet apprentissage, de sa rencontre avec les sœurs, alors qu’elle-même ne croit pas en Dieu, mais aussi tableau des quartiers déshérités du Londres d’après-guerre.

 

En lisant "Appelez la sage-femme", vous découvrirez donc les Mémoires de Jennifer Worth, celles d'une toute jeune infirmière anglaise, apprenant le métier de sage-femme aux côtés des soeurs d'un Couvent dans les quartiers pauvres de Londres des années 1950.

 

Le livre est divisé en une multitude de petits chapitres qui sont autant de scènes du quotidien de ces femmes dans l'East End. Une bonne partie du roman est consacrée à la vie (passionnante) (et parfois effarante) des habitants de ces quartiers populaires (et très pauvres) des Docks : et c'est vraiment captivant de découvrir l'Histoire avec les mille et une anecdotes contées par Jenny Lee. Captivant mais aussi interpellant car on y croise misère, crasse, prostitution, absence de contraception, surpopulation, ou encore ces effroyables workhouses : une peinture tout sauf idyllique d'un Londres dont j'ignorais tout.

 

Mais le fil rouge de son histoire est celui du quotidien d'une sage-femme, quand l'obstétrique n'en était encore qu'à ses balbutiements. Et croyez-moi, ce roman-témoignage vous offre des scènes plus incroyables les unes que les autres : des épisodes impressionnants (accouchements en siège, crises d'éclampsie), d'autres très émouvants, très drôles ou totalement épiques, mais aussi des scènes tout à fait dégoutantes entre la crasse, l'hygiène intime déplorable et les chancres syphilitiques (bon appétit), plusieurs histoires déchirantes, comme celle de la petite Irlandaise Mary, ou encore d'autres épisodes qui tiennent du miracle, comme celui cette mère de 24 enfants (!!) mettant au monde, à domicile, un grand prématuré de 735g. Jennifer Worth nous conte un concentré de vie riche de mille facettes.

 

Ces Mémoires sont à cheval entre le documentaire et le roman. C'est bouleversant de vérité, c'est édifiant, c'est étonnant, et c'est vraiment très intéressant. Et si c'est parfois dramatique, c'est surtout rempli de l'optimisme communicatif de Jenny Lee et de ses collègues.

 

Car ces bonnes soeurs et ces sage-femmes sont juste admirables, loin des grenouilles de bénitier : pleines d'humanité, de dévouement mais aussi de bonne humeur et d'humour (je vous promets quelques scènes hilarantes avec Soeur Monica Joan ou encore Chummy) . Une sacrée brochette d'héroïnes du quotidien !

 

 

En bref, un roman d'une grande richesse qui vous offre à la fois un regard sur le métier de sage-femme dans les années 50 à Londres mais aussi sur la vie de ces quartiers miséreux de l'East End.

 

Ma note :

 

D'autres avis : le coup de coeur de MyaRosa ICI.

 

 

 

 

Et maintenant, je n'ai qu'une seule hâte, poursuivre cette incroyable aventure, en regardant la série télévisée, "Call the Midwife", qui a été adaptée de ces Mémoires.

 

Partager cet article

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Plume de Cajou on Facebook

Ce que Cajou lit...

 

 

 

 

Challenge GoodReads

2015 Reading Challenge

2015 Reading Challenge
Cajou has read 1 book toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs