12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 18:23

 

.

 

Résumé : Takanori Andô, graphiste spécialiste de l'analyse d'image, reçoit une vidéo amateur montrant un suicide à l'intérieur d'un appartement banal. Son client souhaite déterminer s'il s'agit d'un véritable suicide ou d'une mise en scène de génie. À chaque visionnage de la vidéo, Takanori se rend compte que le cadre de l'image se décale très légèrement, permettant de voir jusqu'au visage du suicidé : Seiji Kashiwada. Ce dernier est un serial killer condamné à la peine de mort pour le meurtre de quatre fillettes, douze ans plus tôt, et dont l'exécution a eu lieu peu de temps auparavant... Takanori se lance dans une enquête effrayante tandis que d'étranges phénomènes envahissent sa vie et celle de sa compagne.

Ce résumé avait attisé ma curiosité et c’est donc certaine de passer un très bon moment entre angoisse, suspense et terreur, que j’ai ouvert « Sadako » de Kôji Suzuki (Fleuve Editions), cet auteur considéré comme le « Stephen King japonais ». Malheureusement, cette rencontre n’a pas fonctionné, l’auteur m’a perdue en cours de route avec son histoire improbable, qui n’a pas réussi à me convaincre.

 

Le roman commence pourtant sur les chapeaux de roue, l’intérêt du lecteur est de suite happé par un prologue intrigant (et très réussi)  et par un premier chapitre tout aussi rondement mené (mention spéciale à ce petit garçon hautement inquiétant). J'ai d'ailleurs trouvé la première partie plutôt addictive, prenant plaisir à découvrir tous ces mystères et très curieuse de découvrir les réponses à toutes les questions suscitées par les divers événements présentés.

 

Mais dans la seconde partie, une fois que les réponses commencent à arriver, je suis allée de déconvenues en déconvenues. Selon moi, l’auteur a réuni dans son histoire de trop nombreux ingrédients : des blessures d’enfance, un tueur en série, des pans du passé qui refont surface, de l’analyse vidéo, des enfants assassinées selon un rituel, des résurrections, du voyage entre les dimensions de l’univers, une prise de position sur la peine de mort qui tombe comme un cheveu sur la soupe (avec la métaphore, des plus originales, de la pomme pourrie dans un panier) (lol), une bonne grosse dose de paranormal doublé d’un aspect scientifique qui m’a laissée pour le moins dubitative. Le tout en 360 pages.

 

Ainsi, si au début, le mystère, l’angoisse et l’ambiance malsaine m’ont séduite, c’est très vite retombé, notamment à cause des nombreuses manifestations paranormales qui m’ont semblées tirées par les cheveux et invraisemblables : un programme GPS « hanté » qui vous envoie là où il le désire, un virus qui se transmet par vidéo (ahum), une femme qui peut être fécondée rien qu’en regardant un film (ahum ahum) et donner naissance à une espèce de double d'âme errante (ahum ahum ahum), etc., etc., etc.

 

Mais surtout, dans toute la seconde moitié du roman, l’auteur reprend l’intrigue de son roman « Ring », nous en offre un résumé d’une douzaine de pages et en fait un des éléments centraux de cette nouvelle histoire, conférant à ce livre des pouvoirs similaires à ceux de la vidéo VHS qui était au cœur de « Ring ». J’ai trouvé ce procédé pour le moins curieux, non seulement parce qu’il spoile terriblement ce premier roman, ruinant ainsi toute envie de le lire (alors que je viens d’acheter la trilogie récemment parue chez Pocket. Merci bien donc !), mais également parce que j’ai trouvé ce choix assez narcissique, surtout quand l’auteur nous offre dans le détail les chiffres des ventes/impressions/ ré-impressions de son best-seller.

 

En outre, des passages sont répétés plusieurs fois dans le roman et je n’ai pas bien compris l’intérêt sauf celui de me faire froncer du sourcil (mais c’est peut-être une particularité de la littérature japonaise, car Haruki Murakami m’avait déjà bien fatiguée en usant du même procédé).

 

Le style est plutôt pauvre (un revenant qui dit « s’incruster » sur terre, on a vu mieux) et la narration n’est pas efficace : toutes les révélations nous sont racontées lors de conversations au lieu d’être devinées et/ou comprises grâce à des rebondissements.

 

Enfin, le dénouement m’a laissé complètement dubitative, ne comprenant pas bien (voire pas du tout) où l’auteur voulait en venir. Et c’est vraiment dommage parce que je m’étais vraiment attachée aux très beaux personnages de Takanori et Akané dans la première moitié du roman.

 

En bref, une belle déception. Mais peut-être que je ne suis juste pas faite pour la littérature japonaise, vu le fiasco qu’avait également été ma rencontre avec « 1Q84 ».

 

Ma note :

 

Par ICI, l’avis de Madoka, qui s'est régalée avec ce roman : « Un livre au suspense oppressant, [...] très bien écrit, avec une intrigue parfaitement ficelée jusqu’au final… étonnant ! A découvrir sans attendre pour une bonne dose de frissons ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

takoyaki 19/08/2014 13:57

En réaction à l'article, je ne vois pas où il y a du spoil concernant le premier volume car il est tout de même sorti en 1991...
Je pars du principe que quand on se lance dans le 4eme volume d'une série, le minimum est quand même d'avoir lu les premiers, surtout qu'ils sont très loin des adaptations filmiques. Alors de là à se plaindre qu'il y a du spoil quand à un volume sorti 23 ans auparavant, c'est juste limite.

Etpour 1Q84 c'est un Murakami plutôt difficile quand on ne connaît pas l'univers de l'auteur, essayez de commencer par Kafka sur le rivage ou les Chroniques de l'oiseau à ressort, qui sont de véritables chef d'oeuvres. Et au vu de cette dernière remarque je ne suis pas vraiment surpris de la déception, il faut bien connaître la culture japonaise pour en décrypter les clés de ce folklore...
Cordialement

takoyaki 19/08/2014 14:07

Entièrement d'accord, l'éditeur a vraiment déconné là dessus, je pense que plus d'un se sont faits avoir, c'est vraiment dommage, car dans la continuité, ça colle.

Et étant grand fan de Murakami, je dois avouer que 1Q84 et le seul qui m'a déçu. Pas sa plume habituelle, pas les mêmes atmosphères. Je n'ai pas encore compris tout l'engouement suscité autour de ce livre, surtout après une biographie pareille. Peut être un effet de mode de l'auteur ces dernières années...

Cajou 19/08/2014 14:00

Peut-être suffirait-il de noter quelque part qu'il s'agit d'un quatrième tome alors ! Il n'en est fait mention nulle part : ni sur la quatrième de couverture, ni sur le site de l'éditeur ni nulle part sur le net où j'ai pris la peine de me documenter sur ce roman avant de m'y lancer... Comment pourrais-je le deviner toute seule ? C'était juste présenté comme un nouveau roman, sans aucun lien avec Ring....

Quant à Murakami, je pense vraiment que le problème vient de moi, et non de son roman tellement encensé ailleurs : sa plume ne m'a juste pas du tout charmée...

Oni 17/08/2014 23:50

Grave erreur que de lire ce livre sans avoir lu les 3 premiers car il s'agit de la suite directe.
Se contenter du film (le deux n'est qu'une histoire inventé pour le cinéma) est aussi une erreur car il ne s'agit que du premier tome.
Le problème viens de l'éditeur qui ne précise pas qu'il s'agit de la suite directe.
Ce quatrième tome est excellent à l'unique condition d'avoir lu les précédents, sinon il est probablement incompréhensible.
Vous liriez le Retour du roi sans avoir lu les précédents tomes du seigneur des anneaux ? Ici c'est pareil :)

BiblioMan(u) 24/05/2014 19:40

Quelle déception que ce livre ! Et c'est incroyable que la parenté avec Ring n'apparaisse pas sur le livre, ça t'aurait évité cette déconvenue. Mais je te conseille quand même de le lire, ne serait-ce que pour son efficacité et l'angoisse qu'il suscite.

Tesrathilde 15/05/2014 21:10

Je suis on ne peut plus d'accord avec toi. J'ai pris plaisir à suivre les personnages, leurs histoires de famille, de couple, la vie au Japon... Ah ? l'histoire d'"horreur" ? Heu, non, repassez plus tard ! :D Pourtant je suis relativement facilement impressionnable, mais là l'atmosphère est à peine tendue sur quelques pages, c'est tout. Ce n'est même pas franchement désagréable à lire. J'ai aussi trouvé que les looonnngues explications à un moment donné cassaient complètement le rythme déjà perdu à ce moment-là.

Natacha 18/04/2014 23:34

Oh dommage ! Le résumé pourtant donne envie mais comme toi le côté paranormal tiré par les cheveux peut déranger .. J'ai eu ce même sentiment dans une lecture il y a peu ! En tout cas pour celui je passe mon tour :)

jerome 14/04/2014 20:08

Déjà que le sujet ne m'attirait pas du tout. Ce que tu en dis enfonce le clou !

Cajou 15/04/2014 16:47

Je ne peux vraiment pas te le conseiller.... mais il y a vraiment des billets qui l'encensent donc c'est peut-être juste une incompatibilité avec moi ^^
Merci pour ta visite :)

Caro Bleue Violette 14/04/2014 15:47

Tiens, je ne savais pas que The Ring était adapté d'un roman ! Bon si je décide de tester un jour cet auteur, je lirai The Ring alors, j'ai aimé le film même s'il m'a terrifiée :)

Cajou 15/04/2014 16:48

J'avais aussi suuuppeerrrrr envie de lire "Ring", je viens d'ailleurs de le commander dès qu'il est sorti mais vu que je me suis (ENCORE) fait spoiler (par l'auteur lui-me^me en plus, lol), bah je ne pense pas que je le lirais :/
Et comme toi, le film m'avait terrifiée même si j'avais complètement oublié l'histoire !
Des bisous bisous :)

zarline 12/04/2014 22:57

Les manifestations paranormales que tu cites m'ont bien fait rire... et m'ont convaincue que ce livre n'est vraiment pas fait pour moi. Déjà que Ring m'avait laissée assez perplexe... (et zut pour la trilogie déjà achetée). La littérature japonaise, j'ai l'impression qu'il faut être fait pour.

Cajou 15/04/2014 16:49

J'aurais pu en citer bien plus.... vraiment ce lire est un véritable ovni et je n'ai pas compris son intérêt.... Et je ne peux que plussoyer pour la littérature japonaise après mes 2 mauvaises expériences...
Merci pour ta visite :)

stephanie plaisir de lire 12/04/2014 21:35

bon, je n'arrive toujours pas à recevoir tes notifs....mais bon heureusement que je suis un peu facebook ! et en plus c'est marrant car j'ai croisé ce bouquin ce matin même sur la page de l'éditeur et je me suis dis, whouah il faut que je le lise...peut être pas finalement....tu me refroidis un peu avec cet avis, qui ne manque pas d'argument. J'attendrais certainement donc de le trouver en troc ou en poche mais je ne pense pas l'acheter.

stephanie plaisir de lire 12/04/2014 22:47

c'est gentil Cajou, alors dans ce cas on troque !

Cajou 12/04/2014 22:28

Curieux pour les notifs.... moi en tout cas, je reçois bien les tiennes maintenant ! <3 Quant à ce roman, si tu veux, je te l'envoie avec plaisir, je ne compte pas le garder dans ma biblio ^^
Des bisous :)

Lady K 12/04/2014 20:07

Oh oh, voilà qui me donne envie de fuir... alors qu'à la base il me tentait bien !! :( M'enfin, vu ce que tu dis, je crois pas qu'il soit pour moi !

Cajou 12/04/2014 20:14

Je comprends que mon billet puisse refroidir :/ Mais lis toujours celui de Madoka, elle a vécu cette lecture de façon très différente de moi et souligne de nombreux points forts.
Merci pour ta visite :)

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs