6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 13:29

 

 

Résumé : Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Et surtout par la maladie mentale dont il souffre, la schizophrénie… « Je vais vous raconter ce qui s’était passé, parce que ce sera l’occasion de vous présenter mon frère. Il s’appelle Simon. Je pense que vous allez l’aimer. Vraiment. Mais d’ici quelques pages il sera mort. Et, après ça, il n’a plus jamais été le même. »

 

Je ne connaissais de ce roman que ce court extrait et je suis heureuse d’avoir ainsi pu découvrir cette histoire sans être spoilée d’aucun détail. Si vous voulez lire un résumé complet, c’est par ICI.

 

 

Nous ne sommes que le 06 aout et pourtant je vous parle déjà du premier titre de la rentrée littéraire cru 2014 que je viens de lire, « Contrecoups », la traduction chez Michel Lafon du très encensé « The Shock of The Fall » de Nathan Filer (Prix Costa -l'équivalent du Prix Femina- du premier roman ET du meilleur roman de l'année), qui sera dans les librairies ce 28 aout 2014.

 

Et que dire sinon que j’ai adoré ce si beau roman.

 

Captivant

Bouleversant

Passionnant

Déchirant

Edifiant

Emouvant

 

D’un bout à l’autre, chaque mot, chaque personnage, chaque titre de chapitre, chaque métaphore, chaque dessin, tout m’a conquise… Ce roman était fait pour moi et je ne cesse de penser à Matthew depuis que j’ai refermé la dernière page.

 

« Contrecoup » est pour moi un roman brillant, intelligemment pensé et tout aussi intelligemment construit. Sachez que ce n’est pas un livre qui vous offre des émotions faciles qu’il n’y a qu’à recevoir, non. Car la narration est un peu complexe étant donné qu’elle suit les méandres (très) sinueux de la pensée du héros. Matthew souffre de schizophrénie (comme il dit, « le mur qui sépare sa réalité de ses rêves est fissuré ») et il nous confie des bribes éparses de sa vie, de ses blessures, de ses souvenirs d’enfance, de ce qui le hante, de ses états d’âme dans une sorte de journal où toutes ses réflexions s’emmêlent les unes aux autres comme le serpent qu’est sa maladie.

 

Et Matthew me manque beaucoup depuis que j’ai lu ses derniers mots… c’est un garçon à la personnalité aussi complexe que sa maladie : il est plein de contradictions, à la fois doux et brutal, très généreux et égoïste, plein d’amour mais aussi de peurs, avec son esprit qui déborde de partout.

 

Et si Matthew fait désormais partie des personnages inoubliables et chers à mon cœur, les personnages secondaires ne sont pas en reste : l’adorable Simon, les courageux parents Susan et Richard, Jacob l’ami héros du quotidien, Nanny Noo la grand-mère qui tient le cap…. Ils m’ont tous touchée et je les ai tous aimés.

 

Quelques mots également sur la plume de Nathan Filer: elle sonne tellement tellement tellement juste, aucune fausse note, on a vraiment l’impression d’être aux côtés de Matthew, voire même à l’intérieur de son esprit, tant tout à l’air vrai. A tel point que je me suis demandé si c’était un récit autobiographique à plus d’une reprise (en fait non, Nathan Filer est tout simplement diplômé dans la discipline). Vraiment une plume que j’ai trouvée parfaite, en osmose avec son sujet, et c’est incroyable étant donné qu’il s’agit d’un premier roman ! Mention spéciale également au traducteur, Philippe Mothe, pour son travail de qualité.

 

Puis j’ai adoré la fin, à commencer par ces lettres (aahhh j’ai pleuréééééé) que j’espère que vous découvrirez bientôt puis surtout parce que Nathan Filer reste fidèle à ses personnages et ne tombe ni dans le pathos dramatique ni dans le bisounours facile.

 

En conclusion, il va être difficile pour tous les suivants de la rentrée littéraire de passer après le Nathan Filer qui a désormais une place toute particulière dans ma vie de lectrice, tant je n'avais jamais lu de roman qui ressemble à celui-ci.

 

 

Ma note : 

 

D'autres avis : Mathieu a été moyennement convaincu, par ICI , Moody a beaucoup aimé par ICI et Thalyssa a adoré par ICI.

 

    

 

 

1/6

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tiffany 15/09/2014 16:00

Quelle superbe chronique pour un superbe roman !

Cajou 15/09/2014 17:58

Merci beaucoup Tiffany et en effet, quel superbe roman !

Dup 11/09/2014 12:29

Merci, merci, merci Cajou ! Qu'est-ce-que j'ai aimé cette lecture !
♥ ♥ ♥

Cajou 15/09/2014 17:58

J'en suis ravie Dupinette <3 <3 <3

Valérie 03/09/2014 16:38

Je fais partie des moins convaincues mais la fin est belle.

Cajou 04/09/2014 20:01

Je viens d'aller lire ton billet et en effet, tu n'es pas du tout aussi convaincue que moi. mais je me suis dit en lisant ce roman que ce serait un de ces romans "quitte ou double" vu son style plutôt particulier donc je comprends tout à fait ton avis :)
Merci pour ta visite :)
Cajou

lasardine 28/08/2014 08:49

je te rejoins complètement! j'ai vraiment adhéré au style si différent et si maîtrisé! et je pense aussi encore à Matthew...

Cajou 04/09/2014 20:01

Je suis contente de voir qu'il t'a aussi plu et que le style différent t'ait également tout à fait charmée. Ce Matthew restera pour très longtemps parmi les personnages chers à mon coeur !
Merci pour ta visite :)

Léa Touch Book 21/08/2014 12:09

La chronique qui fit de Cajou la plus grande des tentatrices livresques :) J'espère autant l'aimer que toi : très belle chronique ! :D

Cajou 24/08/2014 10:32

J'espère aussi que tu l'aimeras autant que moi.... je me prépare déjà psychologiquement à devoir lire des billets négatifs car je sais qu'il ne plaira pas à tout le monde, surtout ceux qui ne lisent jamais de contemporain...
Des bisous !

Charabistouilles 19/08/2014 21:15

Rooh Cajou t'as vraiment les mots ! Le thème m'intrigue et ça a l'air vraiment bouleversant...

Cajou 24/08/2014 10:31

Il m'a vraiment plu d'un bout à l'autre, rien à y redire, je l'ai trouvé très très intelligent <3

Stellabloggeuse 12/08/2014 18:20

Wahou, un coup de coeur de Cajou, je note bien précieusement ! Tu as su me faire très envie, encore une fois. Des bisous !

Cajou 12/08/2014 18:58

Je pense qu'il pourrait bcp te plaire Stella !!

Joanna 09/08/2014 16:12

Je le note celui-ci, ton billet est trop beau <3

Cajou 10/08/2014 20:09

Merci Nana <3

Caladhiel 09/08/2014 14:48

Ohlala, que d'enthousiasme! J'étais déjà tentée après avoir lu l'avis de Moody, mais là... +1 dans la wishlist! Merci Cajou! Bises

Cajou 10/08/2014 20:08

Oui j'ai lu le billet de Moody après avoir écrit le mien et en effet, elle l'a également bcp apprécié, même si je pense que j'ai encore +++ adoré <3

Sarah cara 09/08/2014 14:35

Ooohhhh!! C'est bon tu m'as donné envie de le lire ! Je suis faible héhéhé ^^

Cajou 10/08/2014 20:08

J'ai tout aimé dans ce roman, et j'ai encore un peu de mal à entrer dans mes autres lectures tant je suis encore un peu avec Matthew :)

Marie et Anne 09/08/2014 09:02

Bon je le note. Au vu de cette article je ne peux pas faire autrement.

Cajou 10/08/2014 20:07

Je l'ai vraiment adoré, mais il est tellement atypique que je ne suis pas sûre que tout le monde sera de mon avis !

Dup 08/08/2014 11:58

Rhaaaa, vile tentatrice !
Superbe chronique madame Cajou ♥
On va attendre sagement le 28 août alors...

Cajou 10/08/2014 20:07

Je l'ai vraiment adoré ! Je pense que ce n'est pas un roman qui plaira à toutes et tous, je sens qu'il y aura des billets négatifs tant il est atypique mais perso, c'était parfait sur toute la ligne <3

stephanie plaisir de lire 07/08/2014 16:49

Omg quel billet. Je rage je rage je rage de n'avoir fait partie des sélectionnés. Alors je me jette dessus à la fin du mois pour la peine. J'ai envie d'être touchée et bouleversée comme toi et faire une belle place dans ma biblio pour cet auteur.

Cajou 07/08/2014 17:42

Il faut absolument que tu dois là le jour où Camille le proposera ! Tu es le public idéal pour ce roman car c'est du tout bon contemporain, très atypique et bien écrit !
Des bisous <3

serrurier paris 5 07/08/2014 07:00

Je vous applaudis pour votre recherche. c'est un vrai travail d'écriture. Poursuivez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. serrurier paris paris paris paris serrurier paris paris ée serrurier paris paris de serrurier paris paris 12, paris serrurier s conseils et banlieue:. La serrurier paris paris ou de dépannage coincé dans un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris dans Serrurerie sont formés dans la place? Entrée

serrurerie 91, serrures Deals serrurier paris paris ages Deals du mois. Offres spéciales Serrurier Paris 15. Serrurier ou professionnalisons tous vos besoin utilisante. Nos équipe de serrurier , Paris 5, verrouillage cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou la serrurier paris paris claquée, la Première serrurier confie tout de comme (serrure.

Mottura Fichet, laperche Veau, Pollux, clef (Bricard, clé vous sera alors abrite également un simple double serrurier paris paris paris Paris serrurier ouverture de membrane électionnels à Paris 8Serrurier disponibilité d?une copie de la clé pour trouver le blocage de la qualité et sa banlieue Serrurier à Ces basé à l?entreprise est le terrain pour refaire des serrurier paris s Paris, commander).

Dup 09/08/2014 11:37

Mdr !! On n'en a jamais eu des comm comme ça, je suis jalouse !

Cajou 07/08/2014 17:41

LOL ?

titoulematou 07/08/2014 05:40

c'est méchant de tenter le gens à ce point !!!!!!!!!

titoulematou 14/08/2014 09:10

hihihihi

Cajou 07/08/2014 17:42

Oui mais je n'en peux rien, j'ai adooooooooooré !!
Des bisous :)

Jacqueline 06/08/2014 20:23

Ah ! Quand tu aimes un roman ... plus exactement "adores" ..... tu es vraiment dithyrambique et je ne peux qu'être tentée ...:-)

Cajou 06/08/2014 20:33

C'est un roman qui parle très intelligemment de la différence, de la maladie mentale ou encore du handicap... ça m'a fait plaisir de trouver tant d'intelligence dans le propos et dans la plume <3 Je pense qu'il devrait te plaire, Jacqueline :)
Des bisous !

Lystig 06/08/2014 17:46

ton enthousiasme fait plaisir à voir !!!
bon, je vais devoir patienter, non ????

Cajou 06/08/2014 18:23

Oui il va falloir patienter quelques jours, jusqu'au 28.... mais c'est l'été alors ça passe plus vite :D

cassie 06/08/2014 16:12

Que d'éloges... Il va falloir que je le lise... ;)

Cajou 06/08/2014 18:22

En effet, des éloges encore et encore et pourtant j'aurais encore pu continuer des lignes et des lignes : j'avais pris bien + de notes que cela lorsque je l'ai lu <3

Lady That 06/08/2014 15:28

il fait carrément envie, et quelle couverture magnifique!

Cajou 06/08/2014 18:22

En effet, je trouve également la couverture sublime <3

LaFée 06/08/2014 15:28

tentatiiiiiion utltime! J'avais déjà très envie de le lire "avant"^^

Cajou 06/08/2014 18:22

J'espère vraiment que tu seras reprise pour le partenariat, tu es le lectorat type !

Thalyssa 06/08/2014 15:18

Un véritable bijou stylistique et narratif, c'est clair !
J'espère sincèrement que l'auteur nous offrira vite d'autres romans ♥

Cajou 06/08/2014 18:21

Moi aussi ! Il a la plume talentueuse, ne lui manque plus que de nouvelles idées <3

Thalyssa 06/08/2014 15:24

Il a placé la barre très haut, ce n'est en effet pas forcément très facile de garder le même niveau, mais j'y crois \o/

Cajou 06/08/2014 15:21

J'attends aussi impatiemment d'autres romans de lui ! Mais ça ne va pas être facile après celui-là !
Des bisous :)

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs