4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 13:48

 

 

 

 

Résumé : Convertie à l'islam, Mélanie rencontre sur Facebook le chef français d'une brigade islamiste. Très vite, il l'appelle nuit et jour, et la presse de venir faire son djihad en Syrie, lui faisant miroiter une vie paradisiaque... De « chat » Facebook en conversation Skype, Mélanie se prend au jeu et commence à préparer secrètement son départ. Des jeunes Européennes comme Mélanie, chaque semaine plus nombreuses à se laisser embrigader via Internet, l'auteur de ce livre en connaît des dizaines : c'est elle, Anna Erelle, qui se cache en réalité derrière le profil de « Mélanie ». Jeune reporter, elle travaille sur les réseaux de l'État islamique (EI) – dont la propagande numérique, le « djihad 2.0 », constitue l'une des armes les plus redoutables. Pendant un mois, Anna se glisse ainsi dans la peau de Mélanie, et consacre ses journées à vérifier les confidences que son « prétendant » – proche d'Abou Bakr al-Baghdadi, le calife autoproclamé de l'EI – livre le soir derrière un écran d'ordinateur à sa « future épouse ». Dans une impatience grandissante que celleci le rejoigne. Ce voyage est l'ultime étape, la plus dangereuse, de son reportage, et Anna l'a planifié dans les moindres détails. Elle part, comme prévu. Mais tout va déraper...

 

 

"Dans la peau d'une Djihadiste" est donc une enquête journalistique au coeur des filières de recrutement de l'État islamique. Ce qui m'a surtout donné envie de lire ce livre sur un sujet qui m'intéresse beaucoup, c'est qu'il a été vécu/écrit au printemps 2014, bien avant les attentats de Paris et la vague de reportages télé sur le sujet, et que le hasard du calendrier a voulu qu'il sorte chez Robert Laffont ce 08 janvier 2015, lendemain de ce désormais tristement et dramatiquement célèbre 07 janvier.

 

 

Cette enquête est vraiment très intéressante car l'auteur nous y parle de ces djihadistes français et belges très présents en Syrie et qui n'ont de cesse de faire de la propagande pour amener leurs compatriotes à les rejoindre à force de vidéos postées sur Youtube et de statuts Facebook (vidéos, profils Facebook et blogs que je suis régulièrement allée consulter sur le Net durant ma lecture). Mais on découvre également sa vie de journaliste, les questions déontologiques suscitées par cette enquête et les (lourdes) conséquences sur sa vie professionnelle et privée.

 

La première partie du roman est surtout consacrée à la rencontre de Bilel (selon ses propres dires, l'un des proches d'al-Baghdadi, le chef de Daesh) et Mélanie, se concentrant surtout sur leurs échanges via Skype/Facebook et sur la stupéfaction de cette dernière face à la personnalité et aux méthodes de recrutement du Djihadiste. Endoctrinement, lobotomie, mensonges, formatage, culpabilisation... des méthodes très similaires à celles des gourous et des sectes.

 

A travers Bilel, la journaliste nous offre un témoignage édifiant sur ces Moudjahidines de pacotille qui n'ont pas peur des contradictions, se comportent parfois comme des beaufs,  portent des Nike, ont des téléphones dernier cri, et rêvent de femmes "ouvertes et en lingerie sexy", tout en diabolisant le monde consumériste occidental. En outre, Anna Erelle aborde plusieurs aspects du phénomène : djihad "colonisateur", djihad "matrimonial", djihad "numérique" ou encore djihad "pétrolier", tout en nous rendant plus clairs ces termes si souvent entendus de charia, kouffar, hijra, haram, Sham, Daesh, fatwa, etc.

 

Le dernier tiers du livre est quant à lui hautement stressant et oppressant car les événements se précipitent, on découvre Bilel sous un jour (encore plus) effrayant et on ne peut s'empêcher de trembler pour Anna. Et surtout, on se dit que la journaliste a du être encore plus traumatisée que nous par les attentats de Charlie Hebdo, dont le point de départ étaient une fatwa contre Charb... fatwa dont elle-même est victime...

 

Un seul regret pour moi : l'écriture. J'ai notamment trouvé l'alternance entre récit/dialogue/pensée parfois maladroite. Certes, cela reste avant tout une enquête mais le style m'a tout de même parfois un peu chiffonnée.

 

En bref, un livre qui se lit d'une seule traite et que je vous conseille, si vous avez envie de comprendre comment ces jeunes femmes, et ces jeunes hommes également, succombent très facilement à cette propagande numérique.

 

 

Ma note : 4 b pn

 

Sur BFMTV, on peut voir quelques scènes filmées des échanges entre Mélanie et Bilel, ICI.

Une interview de l'auteur par ICI.

Anna Erelle dans "Salut les Terriens" ICI.
La page Facebook de l'auteur
ICI.

 

Anna/Mélanie



Bilel

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurinouchka 23/04/2015 16:06

J'ai lu ce livre en retenant mon souffle ... Je n'ai pas réussi à le fermer avant d'avoir lu la dernière ligne.
C'est une enquête passionnante et cette journaliste a toute mon admiration.

Cajou 26/04/2015 22:11

En effet, c'est un livre qu'on peine à refermer tant on est pris par l'histoire !

Joanna 08/02/2015 09:31

Ca m'a l'air intéressant mais je ne sais pas si j'aurais le courage de le lire...

Alex-Mot-à-Mots 07/02/2015 20:11

Une enquête qui doit être saisissante.

Cassandre 05/02/2015 09:24

Il faut absolument que je le lise même si ça fait froid dans le dos !!

Cajou 05/02/2015 11:29

En effet, ça fait vraiment froid dans le dos que des ... hum.... "sous-merdes" pareilles arrivent à persuader de pauvres jeunes filles d'aller en Syrie :(

Léa Touch Book 04/02/2015 18:31

Ce livre m'intéresse beaucoup pour sa portée documentaire merci pour ton avis :)

Cajou 04/02/2015 20:01

Il est vraiment intéressant :)

angeselphie (amis-lecteurs) 04/02/2015 16:30

J'attendais ton billet avec impatience. Vu ton avis, je compte bien découvrir ce livre à mon tour. Je note ta remarque sur le style et essaierai de ne pas me focaliser sur cela. Merci à toi.

Cajou 04/02/2015 17:00

On est tellement pris par l'histoire que très vite on fait abstraction du style : il ne m'a gênée que dans la première moitié. Après, je n'étais plus focalisée que sur Mélanie et Bilel :)

stephanie plaisir de lire 04/02/2015 16:28

un sujet évidemment fort intéressant. Tant pis pour le style , je pense que ce livre me passionnera

Cajou 04/02/2015 16:59

Le style n'est en effet vraiment que secondaire (puis j'ai lu sur Amazon plein de critiques qui disaient qu'elle avait une magnifique plume alors ça vient peut-être de moi :p )

Jacqueline 04/02/2015 16:23

Un récit que je compte lire car le sujet m'intéresse ...... Comprendre ..... même si j'ai de sérieuses difficultés pour .....

Cajou 04/02/2015 16:59

Tu verras, Jacqueline, c'est édifiant... j'ai relu des dizaines de passages plusieurs fois pour être sûre que c'était bien aussi fou et incroyable que ça...

pat 04/02/2015 16:10

une collègue de boulot m'en a parlé. Elle compte se l'acheter. Je lui demanderai de me le prête ;)

Cajou 04/02/2015 16:58

Tu fais bien, je trouve qu'il vaut vraiment le détour :)

Aurélie Sinoir 04/02/2015 15:45

Merci pour cette découverte. Voici un livre que j'ai tout de suite mis dans ma WL, car cela m'intéresse beaucoup. On est un peu dans la sectarisation, et ce n'est pas assez mis en avant.

Cajou 04/02/2015 16:58

C'est vraiment un livre très intéressant, qui permet de se familiariser au sujet de façon très accessible !

Natacha 04/02/2015 14:52

J'avoue que je commence à faire une overdose sur le sujet. Le livre a l'air vraiment intéressant mais je ne pense pas le lire mais merci pour ton avis.

Cajou 04/02/2015 15:45

Je comprends tout à fait l'overdose, les médias ne savent pas doser les infos :/ Mais comme je passe ma vie avec des Lycéens, que je ne trouve pas crédules, ce sujet particulier des jeunes qui se laissent séduire sur Internet et partent pour la Syrie, en très peu de temps, m'intéresse vraiment beaucoup :)

LaFee 04/02/2015 14:46

Dommage pour le style, mais le sujet m intéresse, en tout cas tu donnes envie d en savoir plus.

LaFee 04/02/2015 16:37

Je pense pareil

Cajou 04/02/2015 14:55

Je pense que le livre n'a jamais eu vocation à être bien écrit... A mon avis, à la base ça devait être un long article de presse puis avec tout ce qu'il y avait à dire de cette expérience, ça s'est transformé en livre et vu l'implication de l'auteure, je pense que personne n'a eu envie de changer une ligne à son ressenti personnel...

Mélo 04/02/2015 14:30

J'ai vu 2 ou 3 reportages sur le sujet, brrr :( c'est tellement triste pour ces jeunes, leurs familles, pour tout le monde ...Tellement simple pour des cinglés de modeler l'esprit d'une personne qui manque de repères et de les emmener tout droit à la mort :(

Cajou 04/02/2015 14:54

Moi aussi j'ai regardé quelques reportages et beaucoup de vidéos de "propagande" filmée par ces djihadistes français/belges en Syrie et j'ai donc eu envie de lire des documents sur le sujet... et j'espère trouver maintenant + qu'une enquête mais une analyse dans un autre ouvrage du type...

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs