31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 15:07

 

 

 

 

 

Résumé : Marianne, 20 ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes. Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l'esprit au-delà des grilles. Grâce à l'amitié et à la passion qui portent la lumière au coeur des ténèbres. Pourtant, un jour, une porte s'ouvre. Une chance de liberté. Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n'aspire qu'à la rédemption...

 

 

 

Plusieurs années que ce roman était dans ma PAL, depuis sa sortie. Je ne sais pas pourquoi j'ai tant trainé. Mon avis ne dissonnera pas de tous ceux que j'ai lus à son sujet : une histoire sans pitié, pleine de noirceur, qui frappe fort et qui vous laisse sonné et KO, au tapis.

 

Alors, certes, on pourrait parfois lui reprocher quelques invraisemblances, une histoire d'amour un peu guimauve, des coïncidences pas toujours nécessaires, quelques exagérations ou encore une accumulation de "too much". Mais s'attarder sur ces détails, ce serait passer à côté de l'essentiel : Marianne.

 

Marianne, une héroïne comme j'en ai peu souvent croisé. Marianne qui m'a envoutée après seulement 10 pages lues. Marianne et son air frondeur. Marianne la jeune fille tellement fragile, Marianne la bête féroce. Marianne la douce, Marianne l'arrogante. Marianne qui prend les coups comme un punching-ball, Marianne qui les distribue. Marianne aussi effayante qu'attendrissante. Marianne remplie jusqu'à ras bord de haine, de culpabilité, de colère, de rage, et de désespoir. Marianne qui subit les humiliations, les insultes, les brimades, les tortures et qui rend les coups comme elle peut, au coeur des entrailles pourries de la société.

Marianne l'indomptable qui est très vite devenue comme une petite soeur que j'avais tellement envie de protéger et de sortir des griffes de la race humaine,.... Marianne que
je n'oublierai jamais. JA-MAIS.

 

Vraiment, chapeau bas à Karine Giebel pour nous avoir offert un portrait de femme écorchée vive aussi intense et douloureux qu'inoubliable.

 

On notera tout de même de nombreuses similitudes avec le film culte de Besson, "Nikita" : la même trame, la même noirceur, la même atmosphère et 2 héroïnes aux physiques et destins vraiment très proches, même si l'auteure a réussi à rendre Marianne encore plus complexe (et donc intéressante).

 

J'ai terminé cette lecture marathon (800 pages dévorées en 2 jours, un pur page-turner) sur les rotules. La fin et l'épilogue m'ont laissée en pleurs, les jambes flageollantes et le coeur au bord des lèvres, n'arrivant plus très bien à me dire que "ce n'était qu'un roman"... tant j'avais vécu cette histoire intensément.

 

En bref, un roman obsédant, un roman aussi puissant que noir, un roman qui saigne, un roman qui marque.

 

 

Ma note :

 

 

D'autres avis : le billet de La Fée Lit ICI avec qui j'ai adoré partager cette lecture, en raison de nos ressentis différents.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

totorosreviews 17/11/2015 13:22

je n'avais pas été complétement convaincue par Juste une ombre mais celui ci m'a transportée :)

Ella 14/09/2015 22:55

merci de ton conseil, je me suis régalée avec ce livre, je viens de le terminer...oui j'ai versé ma petite larme, j'avoue ;)

Marion 09/08/2015 12:10

Je n'ai lu que deux livres de cette auteur et à chaque fois, j'ai adoré ! Celui-ci me tente beaucoup !

Cajou 09/08/2015 13:25

C'est le 3ème que je lis et c'est celui que j'ai préféré !

Noukette 06/08/2015 01:02

Une bonne idée de pavé addictif pour l'été prochain, je prends !!

Cajou 06/08/2015 12:41

Tu peux Noukette, c'est parfait sur un transat et on en a pour 1000 pages en poche <3 Et ça laisse des traces indélébiles une fois refermé : j'adore ! (pas comme "Jules" :p )

Léa Touch Book 03/08/2015 14:19

C'est une petite bombe littéraire ce livre en effet :) Satan était un ange (son dernier) m'a déçue par contre :/

Cajou 06/08/2015 12:40

Pareil que toi, j'avais trouvé "Satan" trop banal et je suis d'ailleurs 100% incapable d'en résumer l"histoire pcq j'ai tout oublié de cette lecture...
Tu en a lus d'autres de Giebel, Léa ?

PS : j'ai commandé le livre avec "loups" dans le titre pour lequel tu as eu un coup de coeur et je viens de recevoir un mail d'Amazon me disant qu'il était arrivé chez moi, vivement que je rentre :D

Pitiponks 02/08/2015 14:39

J'ai l'impression que tous les livres de Giebel nous laisse complètement KO, claqués. Je n'en ai lu qu'un pour l'instant (Juste Une Ombre) mais je compte en lire d'autres... :-)

Cajou 02/08/2015 20:14

Juste une ombre, sera le prochain que je lirai de Madame Giebel !

Jacqueline 01/08/2015 07:20

Je ne peux que partager tout ce que tu dis de ce roman ..... Bien sûr, il y a "trop de "....... mais l'essentiel, c'est Marianne ..... Une fin bouleversante, en effet .....

Cajou 02/08/2015 20:15

Je crois vraiment que je n'ai jamais rencontré d'héroïne aussi forte littérairement parlant, je pense toujours à elle, je n'arrive pas à sortir de cette lecture.

c'era una volta 31/07/2015 23:14

J'ai pleuré beaucoup à la fin, j'ai pleuré à nouveau en écrivant mon billet et encore lorsqu'une amie l'a lu et me reparlait de cette fin. Je crois que j'ai été plus que touchée par Marianne et le reste aussi. Lecture inoubliable!

Cajou 02/08/2015 20:16

Moi aussi j'ai pleuré beaucoup et je continue à avoir la gorge serrée en pensant à la fin et l'épilogue... je vais aller lire ton billet !

Tachas/Natacha 31/07/2015 21:39

Ma grande soeur est une très grande fan de Giebel et j'aurai du me douter que ses romans étaient géniaux ! Ton avis me donne envie de commencer par celui-ci ! Je suis convaincue ^^

Cajou 02/08/2015 20:16

Il parait que c'est son meilleur, et vraiment c'est une lecture que je conseillerais à tous ceux qui veulent ressentir des émotions fortes en le lisant <3
Des bisous Tachas ^^

Livresse des Mots 31/07/2015 18:50

Un de mes plus gros coups de coeur de tous les temps ! Je partage complètement ton avis ! J'ai été marquée au fer rouge par ce roman, j'ai vibré, j'ai tremblé et j'ai pleuré comme une malade, à m'en péter les yeux.

Cajou 31/07/2015 20:42

Pareil pareil pareil, qu'est-ce que j'ai pleuré :'( Quelle histoire !!!

Cleophis 31/07/2015 18:43

J'ai eu le même ressenti que toi, une lecture intense des premières lignes aux dernières, un vrai coup de poing!

Cajou 31/07/2015 20:42

Oui, un gros coup de poing, et je suis encore sonnée :O

Au fil des plumes 31/07/2015 17:53

Moi qui adoooore ce genre de livre je n'ai qu'une chose à dire: JE LE VEUX!!!!

Cajou 31/07/2015 20:43

Oh il faut absolument que tu découvres cette Marianne de Gréville <3

Carole Serres 31/07/2015 16:56

Un excellent bouquin que j'ai lu il y a un peu plus d'un an maintenant et qui m'a fait depuis acheter et lire tous les livres de cet auteur !
J'ai adoré car l'action est à la fois psycho et physique, on ne s'ennuie pas une seconde.
Merci pour cet article et bon weekend :)
Carole

Cajou 31/07/2015 17:15

Comme toi, j'ai adoré ce mélange d'action et de psychologique, le tout très violent. Je pense que mon prochain Giebel sera "Juste une ombre" !
Bon week-end à toi et merci pour ta visite :)

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs