25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 07:00

 

 

 

 

Résumé : Figure du journalisme italien au XXe siècle, Oriana Fallaci (1929-2006) dépasse largement les frontières du pays qui l’a vue naître, les frontières géographiques autant que les frontières morales. Elle se définissait avant tout comme une femme libre. Née dans une famille antifasciste, engagée dans la Résistance aux côtés de son père, elle intègre à dix-sept ans la rédaction d’un journal de Florence. Dans ce monde essentiellement masculin, elle se distingue par son talent, sa détermination, et une originalité qui défie les codes du journalisme de l’époque. Des Etats-Unis au Vietnam, de l’Iran au Mexique, elle va sillonner la planète, couvrir les grands événements, et rencontrer tous ceux qui font l’Histoire : Kissinger, Khomeini, Willy Brandt, Golda Meïr, Yasser Arafat, Kadhafi… autant d’interlocuteurs avec lesquels elle crée un lien franc et parfois brutal, au plus près de l’émotion et de la contradiction. Au risque de déplaire et de s’attirer de nombreux ennemis. Le « style » Oriana Fallaci est né. Cristina De Stefano, journaliste et écrivain, retrace admirablement le parcours d’une aventurière du siècle et d’une pionnière. Elle nous dévoile aussi une Oriana intime, tourmentée et même romantique, qui a revendiqué jusqu’à la fin de vivre sans tabou.

 

 

Jamais je ne me serais retournée sur ce livre car je ne suis pas fan des biographies... et pourtant, je suis vraiment ravie de l'avoir lu tant le destin de cette femme est digne des plus grands romans. Cristina de Stefano nous offre en effet le portrait d'une femme unique dont la vie fut d'une richesse incroyable. On ne cesse d'ouvrir la bouche de surprise devant tout ce que cette femme a vécu et accompli.

 

Tout d'abord son enfance, dans l'Italie de la seconde guerre mondiale où elle prend part activement à la Résistance du haut de ses 14 ans, où l'on ne peut s'empêcher de se dire qu'avec de tels parents, elle ne pouvait devenir qu'une grande femme de ce monde. Mais à défaut de pouvoir être écrivain, elle fait le choix de la carrière de journaliste qui l'amènera à côtoyer les puissants de ce monde.

 

 

 

Entre ces pages, vous découvrirez comment elle a croisé la route de nombreuses stars et hommes politiques, tous ces noms qui ont fait l'actualité de ces dernières 50 années. D'abord contrainte d'écrire des articles sur les stars, elle a rencontré Elvis (qui en a pris pour son grade haha), Orson Welles, Salvador Dali, ou encore ses amis,  Sofia Loren et Sean Connery. Mais des années plus tard, grâce à sa pugnacité, elle finira par réaliser son rêve et devenir une correspondante politique (redoutée) et reporter de guerre. On la suit alors en Iran, à New-York, au Liban, en Israël, à Houston, au Mexique, ou encore à Saigon.

 

Quant à ses célèbres interviews, j'ai vraiment été surprise de voir tous les puissants qu'elle avait approchés et comment elle avait souvent réussi à les déstabiliser pour nous offrir des interviews vraiment éclairantes sur ces personnalités, n'hésitant jamais à les égratigner : Yasser Arafat, Benoît 16, Henry Kissinger (qui s'en mordit les doigts), Indira Gandhi, Lech Walesa, Golda Meïr, le Chah d'Iran, Haïlé Sélassié, Ariel Sharon ou encore Kadhafi et Khomeini. Waouh !

 

Grâce à cette biographie, j'ai découvert une grande femme : aussi belle qu'intelligente, avec un mauvais caractère fort, curieuse et habile, à la plume aussi talentueuse qu'acérée, sans concession, tenace et engagée, impertinente, effrontée et délicieusement irrévérencieuse. Une femme passionnée et passionnante. Mention spéciale également aux magnifiques photographes d'Oriana qu'on trouve au milieu de ce livre : très émouvant.

 

En bref, un destin unique, à découvrir.

 

 

Ma note : 4 b pn

 

 

D'autres avis : sur Goodreads ICI, ce livre a l'excellente note de 4.5/5.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacqueline 30/07/2015 16:41

Ton billet donne très envie de partir à la découverte de cette femme dont je me souviens avoir lu "Lettre à un ,enfant jamais né".

Joanna 29/07/2015 10:04

Je suis conquise il me le faut! Je suis toujours passionnée par les destins de ces femmes incroyables, capables de déplacer des montagnes.

Mariejuliet 28/07/2015 08:31

Je ne la connaissais pas du tout!

argali 27/07/2015 12:28

Grâce à toi, je découvre aussi cette journaliste que je ne connaissais pas.

Alex-Mot-à-Mots 26/07/2015 11:50

Un destin qu'il faut que je découvre, alors.

Martine 25/07/2015 10:45

Tu me tentes drôlement pour le mois italien. Merci et bon week-end!

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs