13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 10:16

 

 

 

 

Résumé : Avec la profondeur et l'intensité narrative qu'on lui connaît, Lionel Duroy parvient à mêler dans un même récit des thèmes aussi variés que la création littéraire, l'origine du mal et le deuil de la relation amoureuse. Une prouesse renversante. « Vous me demandez ce que Susanne a de plus que vous, je vais vous le dire : Susanne est en paix avec les hommes, elle ne leur veut aucun mal, elle n'ambitionne pas de me posséder et de m'asservir, elle aime au contraire me savoir libre et vivant pour que je continue d'être heureux et de lui faire l'amour. Longtemps, longtemps. Vous comprenez, ou il faut encore que je vous explique ? »

 

 

J'ai reçu ce roman dans le cadre du "Prix des Lectrices de ELLE 2016", et que dire sinon que cette lecture fut longue. Très longue. Vraiment très longue.

 

 

Je ne sais pas si c'est prétentieux. Mais en tout cas, ça n'a pas fonctionné du tout pour moi. Degré zéro du désir. Et du plaisir de lecture. Tout à fait indigeste.

 

Oh, je ne peux pas vraiment blâmer l'auteur parce qu'il sait écrire et que rien n'est mal fait dans "Échapper". C'est tout simplement que cette histoire est tout ce que je déteste en littérature. Un auteur qui s'appuie sur les malheurs de sa vie pour faire un roman autobiographique. Un auteur qui ne cesse de se regarder le nombril, semblant faire une espèce de thérapie de groupe pour mettre des mots sur la douloureuse rupture amoureuse à laquelle il a dû faire face. Certes, il y a un autre sujet dans le roman : la fascination d'Augustin-Lionel pour le roman "La leçon d'allemand" de Siegfried Lenz auquel il voue un véritable culte, le poussant à se rendre sur les lieux afin de se plonger dans l'histoire qu'il aime tant. L'idée est belle (et elle me parle évidemment beaucoup en tant que lectrice). Oui, mais voilà, moi je n'ai pas lu ce roman et la passion d'Augustin fut tout sauf communicative, à force de tout ramener à lui. Il est vrai que l'arrivée du personnage de Suzanne donne un peu d'air frais au récit, qui devenait suffoquant, mais ça n'a pas suffi pour moi.

 

Parce que se coltiner presque 300 pages d'un auteur qui prend tout comme prétexte pour parler de lui. Lui, lui, lui et encore lui. Un roman où il décortique tout. Ses névroses, ses angoisses, son passé, ses pensées, ses peurs, son mal-être. En long et en large. Lionel Duroy et son nombril. Ça dissèque, ça analyse, ça tourne en rond, ça coupe en 4. C'est nostalgique, contemplatif, introspectif, nombriliste et plaintif. Jusqu'à l'overdose.

 

Le seul et unique aspect du livre qui a quelque peu trouvé grâce à mes yeux, c'est celui du "carnet de voyage" : la description des paysages, le plat pays, les canaux noirs et les écluses... l'eau partout, qui se joint au ciel. 

 

 

A part ça, non vraiment, ce livre n'était pas fait pour moi.

 

 

Ma note :

 

 

D'autres avis : "Splendide" pour SophieLit ICI. A l'opposé, Noukette a abandonné ICI. Et sur le site de la FNAC ICI, on peut lire "magique" pour Fuji, "passionnant" pour Karine30, "Duroy touché par la grâce" pour Hdlb, et "un grand moment" pour Mioliv.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tachas/Marmelade 26/11/2015 12:54

Il me tentait pas beaucoup après ton avis.. il me tente encore moins !

Noukette 24/11/2015 17:46

Un pensum cette lecture, beurk...

Laure 14/11/2015 16:27

Je n'aurais même pas mis 2 plumes. Le nombril de Lionel m'a agacé à un point ... !

Jacqueline 13/11/2015 20:53

Oh là là ....... Je lis ton billet et je me dis que "le nombril de Lionel" ne m'intéresse pas du tout ...:)

stephanie plaisir de lire 13/11/2015 19:25

pas du tout mais pas du tout intéressée par lui lui lui !!!!! et puis en ce moment j'ai envie de lectures qui bougent, qui vont vite et qui me transportent, ce que je ne pense pas trouver ici.

LaFée 13/11/2015 15:16

Je passe mon tour :-)

Alex-Mot-à-Mots 13/11/2015 14:14

Au moins, tu as trouvé un point un peu positif.

jerome 13/11/2015 12:52

Rien de plus pénible qu'une telle lecture ! Mais tu n'es pas la première à avoir eu beaucoup de mal avec ce texte.

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs