18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 07:00

 

 

 

Résumé : New York, Greenwich Village, années 1970. Rainey Royal, quatorze ans, habite une maison autrefois élégante mais aujourd'hui délabrée. Elle vit avec son père, musicien de jazz culte, qui mène une existence bohème dans cette grande demeure ouverte à tous. Sa mère ayant déserté le foyer pour aller vivre dans un ashram, Rainey est livrée à elle-même, proie facile pour les protégés de son père qui vont et viennent dans la maison. À l'extérieur, l'adolescente rebelle se révèle forte et cruelle, violente même, jouant du pouvoir de séduction qu'elle exerce sur les autres pour trouver son chemin.

 

 

Dans ce premier roman, Dylan Landis nous offre un aller simple direct pour le New York bohème des années 1970 : les odeurs de bois de santal et de rose thé, le jazz et l'art omniprésents, le vent de liberté, la vie en communauté, sex & drugs... on s'y croirait. D'ailleurs, j'ai souvent eu l'impression -notamment en raison des nombreuses ellipses- de parcourir un album photo rempli de polaroïds délicieusement vintages, comme des instantanés de vie. Immersion garantie.

 

Cette histoire repose entièrement sur son héroïne, Rainey Royal, que l'on rencontre à 14 ans et que l'on voit grandir pendant une douzaine d'années. Jeune fille délaissée (c'est le moins qu'on puisse dire) par sa famille, qui se cherche et qui veut à tout prix vivre des émotions fortes. Elle est sublimissime (et elle le sait), une déesse à la beauté sauvage et étincellante qui a un besoin viscéral de susciter le désir et d'être au centre de l'attention. La tentation incarnée. Elle dégage un parfum de scandale et elle hypnotise tout son entourage : tous succombent au charme vénéneux de Rainey. Provocante, attachante, troublante, énervante, fascinante, effrayante, bouleversante, insolente... Rainey Royal est un personnage qui ne vous laissera pas indifférent. On a parfois envie de la baffer ou de la secouer, mais on a surtout envie qu'elle trouve son bonheur.

 

Certaines scènes sont dures, dont une qui m'a particulièrement heurtée, celle de la réaction d'un père face à un événement que vit sa fille. Un coup de poing dans le ventre du lecteur. Speechless. Et si j'ai aimé cette atmosphère parfois malsaine, il me faut toutefois souligner que cela en fait un roman qui ne plaira pas à tous les lecteurs.

 

Mon seul regret sera un petit goût de trop peu, j'aurais tellement voulu en apprendre encore davantage sur Rainey, Leah et Tina, j'aurais voulu que l'album ait encore quelques pages.

 

En bref, un portrait intense d'une jeune femme des années 70.

 

 

Ma note : 4 b pn

 

 

D'autres avis : un coup de coeur chez Le Chat du Cheshire ICI, et Léa Touch Book moins convaincue ICI.

 

Et pour Rainey, une peinture-patchwork de Sainte Cath(erine) de Bologne, patronne des artistes peintres.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La Rousse Bouquine 18/08/2017 08:50

Je suis justement en train de le lire, mais je n'accroche clairement pas autant que toi, le début ne me donne pas franchement envie de continuer...

Violette 19/08/2016 12:53

ce que tu en dis me tente beaucoup, et je ne connaissais pas, merci :) !

Cajou 19/08/2016 13:08

J'espère que tu auras l'occasion de rencontrer Rainey ! Belle journée à toi :)

PrettyBooks 19/08/2016 08:25

Il m'intrigue beaucoup celui-là ! :)

Cajou 19/08/2016 10:50

Je ne sais pas s'il te plaira... la description de l'époque et l'atmosphère, c'est certain, mais l'héroïne... c'est assez "sulfureux" :)

Scarlett Julie 18/08/2016 20:45

Mmmm, je m'interroge aussi, ...Intriguant ça c'est sûr !

Cajou 19/08/2016 10:49

Le roman est fidèle à sa quatrième de couverture en tout cas :)

Léa Touch Book 18/08/2016 20:13

J'ai bien aimé ce premier roman mais c'est le personnage principal que j'ai moins apprécié :D

Cajou 19/08/2016 10:48

En effet, Rainey peut taper sur le système :p

Alex-Mot-à-Mots 18/08/2016 11:38

Comme LaFée, je me demande si c'est une lecture qui me plairait.

Cajou 19/08/2016 10:48

SI l'on accepte de rencontrer une héroïne qui est tout sauf lisse, on ne peut qu'être entrainé dans cette époque très bien dépeinte !

LaFée 18/08/2016 10:07

J aime le titre, la couverture et ton billet, mais un je ne sais quoi me fait me demander si j aimerais ce roman....

Cajou 16/09/2016 20:14

Tu l'as lu ? Fini ? Aimé ? J'espère que oui <3

LaFée 16/09/2016 18:00

Tu avais raison :-)

Cajou 19/08/2016 10:48

Je crois que tu aimeras le roman, Sophie... peut-être que l'héroïne te sera insupportable (ou pas !), mais tu devrais aimer le cadre et l'atmosphère :)

Jacqueline 18/08/2016 15:37

Je m'interroge également ... :)

Stephanie 18/08/2016 09:09

Et bien moi je pense quil me plaira. Merci pour cet avis.

Cajou 19/08/2016 10:47

Je pense en effet qu'il devrait te plaire !

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs