4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 14:03

 

 

 

 

Depuis plus de 6 ans, je tiens ce blog et cette année, ENFIN, je me suis décidée à vivre mon premier salon. Pas à Bruxelles, à côté de chez moi, ni à Paris (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?) mais à Lyon, aux Quais du Polar, notamment parce que David Vann était à l'affiche et qu'il fait partie des auteurs pour lesquels j'ai une très grande admiration. Après être rentrée chez moi dimanche très tard, je me suis octroyée un petit jour de QDPB (Quais du Polar Blues) et me voici pour vous faire un petit compte-rendu de cette expérience.

 

 

Vendredi 31 mars, 7.00 du matin, je passe chercher La Fée Lit, et hop, train-TGV et arrivée à Lyon 7 heures plus tard. A peine arrivées, le temps de jeter nos bagages (valise ultra lourde à cause des livres emportés) à l'hôtel du Boulevardier à deux pas du Salon, nous nous dirigeons vers la Place de la Bourse, le coeur battant.  Première impression : l'endroit est majestueux et impressionnant, quel magnifique cadre pour accueillir des amoureux de la lecture !

 

 

 

Durant 3 jours, nous avons alterné les dédicaces avec les auteurs, les papotes avec les lecteurs et les rencontres-conférences. En ce qui concerne ces rencontres, nous n'avons assisté qu'à "Une heure avec Megan Abbott" (quelle femme !) (le replay de la rencontre ICI) qui fut très intéressante. Nous aurions aussi voulu assister à celles avec David Vann (le replay de la rencontre ICI), Maud Mayeras, Olivier Norek ou encore Harold Cobert, mais ce n'était pas simple de bien organiser notre horaire. On fera mieux l'an prochain ! En tout cas, bravo aux organisateurs de proposer autant d'activités et de contenus intéressants.

 

 

 

Mais ce qui m'a surtout impressionnée (et séduite) (et comblée) durant ce Salon, c'est de voir que la ville devient entièrement un repaire de lecteurs et d'auteurs. Vous vous promenez dans les allées, quelqu'un vous frôle, vous tournez la tête, et c'est Karine Giébel, lectrice lambda, qui lit les quatrièmes de couverture puis fait ses petits achats, comme vous et moi. Puis le samedi, en rentrant à l'hôtel, j'ai eu la surprise de suivre Ian Manook et Henri Loevenbruck, le lendemain, de voir Michel Bussi passer juste devant moi alors que j'étais en train de déjeuner, ou de prendre un café au "Dandy" et de me rendre compte que Sophie Jomain était attablée derrière moi. Puis, vous regardez des livres, vous vous retournez et là, incognito ou presque, vous voyez Glenn Tavennec juste à côté de vous. Ou vous sortez fumer une cigarette prendre l'air et vous vous retrouvez entourée sur le parvis de Caryl Ferey, Karine Giébel, Barbara Abel, Jacques-Olivier Bosco ou Olivier Norek. Ou vous allez prendre votre train et vous vous retrouvez aux côtés de Michel Dufranne et Barbara Abel sur le quai. Bref, la littérature n'est pas enfermée entre 4 murs à Lyon, elle emplit TOUTE la ville. Je vous laisse imaginer le bonheur que cela peut-être de vivre dans cette atmosphère pendant 3 jours.

 

 

 

Si vous allez un jour aux QDP, je vous conseille d'y aller aussi pour 3 jours, ça permet de rencontrer tous les auteurs et d'assister à des rencontres très intéressantes, sans jamais avoir le stress de manquer tel ou tel auteur. Voici les romans que j'avais emportés avec moi (argh, quel poids dans la valise!).

 

 

 

Et ici, les romans que j'ai achetés sur le salon, tous à cause de leurs auteurs qui étaient tout simplement irrésistibles (et presque tous sur les conseils de Michel Dufranne).

 

 

 

J'ai donc réussi sans peine à faire dédicacer tous ces romans et à échanger avec tous leurs auteurs. Parfois brièvement, parfois plus longuement. Certains auteurs étaient très sympathiques et ouverts, d'autres plus timides, certains étaient juste irrésistibles (attention, le mot "irrésistible" va apparaitre 112 fois dans ce billet) de par leur personnalité, leur humour, leur disponibilité ou leur magnétisme.

 

 

Harold Cobert, qui parle sans aucun filtre et qui a un charme incroyable (mon chouchou du salon). Je ne l'ai pas reconnu à son stand, parce que j'imaginais un vieil auteur très sérieux (OOoops). Je le lui ai dit, et il m'a dit que moi aussi il m'imaginait en vieille blogueuse belge avec ses 9 chats ah ah.

 

 

Marin Ledun qui dégage une infinie gentillesse et qui a un regard incroyablement profond.

 

 

Maxime Gillio, tout à fait adorable sur son stand mais aussi dans les allées.

 

 

Barbara Abel, très souriante et disponible, très à l'écoute, tout à fait irrésistible de sympathie.

 

 

Karine Giébel, tout comme Barbara, très souriante et disponible malgré les dizaines de gens qui faisaient la queue à chacune de ses dédicaces.

 

 

Maud Mayeras, qui irradie la gentillesse, qui vous écoute lui dire qui vous êtes et puis qui se lève pour vous faire la bise *émotion!*

 

 

RJ Ellory, incroyablement disponible et proche de ses lecteurs.

 

 

Sandrine Collette, irrésistible de douceur et de simplicité.

 

 

Jacques-Olivier Bosco, très heureux d'entendre les retours positifs de ses fans sur "Brutale" et très agréable.

 

 

Johana Gustawsson, qui dégageait une gentillesse inouïe. Et elle m'a donc tellement séduite par son sourire solaire que j'ai acheté ses deux romans.

 

 

Henri Loevenbruck, dont j'ai hâte de lire le dernier roman que toutes les copines ont adoré.

 

 

Ou encore mon compatriote, Paul Colize, que je n'ai pas rencontré (next time, j'espère!) mais La Fée lit, oui (elle vous en parlera sûrement dans son billet).

 

 

Quelle émotion que toutes ces rencontres. Plusieurs fois, j'ai eu la gorge serrée (et les larmes aux yeux, avouons-le) d'avoir le privilège de parler avec eux, d'entendre leur voix, et même parfois de les entendre me dire qu'ils m'avaient déjà lue sur mon blog. Je ne pensais pas que je serais tant émue. Le point d'orgue était sans conteste ma rencontre avec David Vann que j'ai observé et écouté à distance durant 3 jours avant de prendre mon courage à deux mains le dimanche matin pour oser l'approcher, un peu (beaucoup) tremblante, et aller lui dire combien j'aimais ses romans. Souriant, accessible, gentil, à l'écoute, disponible et tellement charismatique... comment vous dire que maintenant j'aime autant l'homme que son oeuvre.

 

 

Puis je sais que ça a l'air superficiel dit comme ça, mais si vous aviez vu comme tous ces auteurs sont BEAUX : les stars de ciné font plutôt pâle figure à côté d'eux. Ça rayonne de partout : les regards sont profonds, les personnalités magnétiques, et vous avez l'impression de toucher, un tout petit peu, du bout des doigts toutes ces richesses, ces fêlures, ces histoires, ces blessures, ces forces et ces faiblesses qu'ils dissimulent tous au coeur de leurs romans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter aussi que les dédicaces ne sont jamais une pauvre malheureuse signature vide de sens -en tout cas en ce qui concerne la vingtaine d'auteurs que j'ai rencontrés- , ils prennent tous la peine de personnaliser ce qu'ils écrivent et ne sont pas avares de mots. Et je suis même revenue avec une dédicace tout à fait COLLECTOR de Patrick Senécal -pourtant absent des QDP- grâce à la gentillesse de Nicolas et de l'auteur. J'en suis encore toute émue.

 

 

Je ne me suis pas trop approchée des queues interminables qu'il y avait pour certains auteurs, comme Olivier Norek, Guillaume Musso, Bernard Minier, Sire Cédric ou Michel Bussi. Mais en les observant durant ces 3 jours, j'en suis toujours arrivée au même constat : malgré les milliers de livres vendus, ils restent toujours aussi disponibles pour leurs lecteurs. Avec une mention spéciale pour Sire Cédric et R.J. Ellory qui prenaient toujours la peine de parler et d'écouter leurs lecteurs, et n'hésitaient pas à les prendre dans leurs bras pour des photos aussi affectueuses que sincères.

 

 

Puis j'ai aussi passé beaucoup de temps dans les allées ou à l'étage supérieur à observer ce petit monde, comme une petite souris dans un coin, et j'ai beaucoup aimé ce que j'ai vu. Comme des lecteurs aussi émus que moi d'échanger avec leur auteur chouchou. Ou comme des bénévoles passionnés par ce qu'ils font. Ou comme des complicités réelles entre certains auteurs : ainsi Barbara Abel et Karine Giébel papotaient souvent ensemble entre deux dédicaces, puis il m'a semblé déceler au coeur des allées, une autre jolie amitié entre mon compatriote Paul Colize (dont je vais tout bientôt lire Zanzara) et Maxime Gillio (dont je viens d'adorer le dernier livre).

 

 

 

 

En dehors des auteurs, j'ai été ravie (ravie ravie ravie) de pouvoir enfin rencontrer Michel Dufranne qui a pris quelques minutes de son temps précieux pour papoter avec nous. Encore plus charismatique qu'à la télé mais néanmoins tout à fait accessible (bon, seul regret, nous aurions aimé immortaliser cela par une photo). Il y a aussi eu Yvan et Dominique, ça m'a vraiment fait plaisir de pouvoir les croiser "en vrai", tout comme Nicolas, Christian, Émilie, Élodie et David, du groupe du Fleuve. Puis j'ai eu la chance de pouvoir voir Léa Touch Book plusieurs fois entre nos programmes respectifs <3 et Lucile du Fleuve, une très belle rencontre.  Et enfin, il y a eu Denis, le Hibou, la personne la plus gentille que j'aie rencontrée à Lyon : il nous a pris sous son aile bienveillante et nous avons passé plusieurs moments très enrichissants ensemble !

 

J'aurais encore pu parler du premier chauffeur de taxi gentleman et du second qui visiblement souffrait d'un Gilles de la Tourette du rire (jaune), de sushis, de sèche-cheveux qui prend (presque) feu, de sushis, d'escaliers interminables en colimaçon, de blogueuse qui a l'air plutôt confortable, de sushis, de rencontre-échange-élastique un peu surréaliste, ... mais je garde tout ça pour moi comme tant de souvenirs très précieux d'un week-end aussi réussi qu'inoubliable, vous l'aurez compris.

 

La morale de l'histoire : Salon pluvieux, salon heureux !

 

Désolée, j'ai fait un pavé, mais il fallait bien sortir toutes ces impressions et émotions de mon coeur, si je ne voulais pas que ce Post-Salon-Blues ne dégénère en dépression sévère :p

 

 

Crédits : certaines photos ne sont pas de moi (pour les sublimes photos noir et blanc, Johana Gustawsson et Marin Ledun @Nathaniel Adamczewski, Maud Mayeras @Stéphane Monnet, Ron Rash, Sandrine Collette, Barbara Abel, Harold Cobert et Olivier Norek @Ludovic Antoine, Sire Cédric et Karine Giébel @Elisa Ferreira, Ian Manook et Marcus Malte @Laurent Bouchard, David Vann @Sandrine Thesillat  + pour Karine Giébel en dédicace @Bookliseuse, et pour Johana en dédicace @Plume Libre). 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

liliba 25/04/2017 11:54

ça doit être très sympa en effet de pouvoir croiser les auteurs et surtout de discuter avec eux (encore faudrait-il que je connaisse leur tête, ce qui est rarement le cas !!!). Sympathique compte-rendu en tout cas !

Noukette 05/04/2017 12:17

Whaou !!!! En voilà une belle moisson de souvenirs !!

Cajou 05/04/2017 15:59

En effet, des souvenirs pour tenir chaud toute l'année jusqu'au prochain salon :D

Andrée la papivore 05/04/2017 11:57

Tu as fait de très belles rencontres Cajou :-) Je te comprends tout à fait pour David Vann, j'ai été également surprise par sa gentillesse et sa disponibilité, j'aimais déjà beaucoup ses livres et maintenant je sais que je vais aimer également l'homme qui les a écrit :-)

Cajou 05/04/2017 15:59

Oui il était vraiment tout à fait accessible, je suis 100% sous le charme. Et je suis ravie, j'en ai encore 3 de lui à lire avant le prochain qui arrive en octobre, m'a-t-il dit <3

Sandrine 05/04/2017 09:42

Et bien, c'est super tout ça !
J'adore aussi aller à la rencontre des auteurs.
J'aime aller à Quai des bulles à St Malo ou au festival d'Angoulême.
Ce weekend, je vais à un salon du livre aussi :)

Cajou 05/04/2017 10:28

Maintenant que j'ai vécu mon premier salon, je compte bien me tenir plus au courant de ces différentes manifestations, je sens que ce n'est que le premier d'une longue série :D
Merci pour ta visite :)

Scarlett Julie 05/04/2017 08:56

Quel bonheur de lire autant de joie, d'émotions, de souvenirs émerveillés !!!

Cajou 05/04/2017 10:23

Émerveillée, c'est un mot qui colle bien à mon expérience, j'étais comme une petite fille là-bas :D

shao69 05/04/2017 08:30

C'est un superbe retour que tu nous offres. Quais du Polar c'est vraiment une ambiance particulière, une convivialité entre lecteurs, une connivence entre les auteurs, et du savoir avec les conférences. Bref un moment génial. Merci à toi pour ce partage ;-)

Cajou 05/04/2017 10:24

Oui j'ai aussi trouvé ça d'une grande convivialité malgré le nombre d'auteurs présents. Ce fut une des plus belles expériences de ma fille de lectrice !
Merci pour ta visite :)

cuné 05/04/2017 05:56

Voici un billet à l'enthousiasme très très contagieux, tu vas être responsable d'une ruée vers Lyon l'an prochain :)

Cajou 05/04/2017 10:24

Ah ah, pas trop quand même, c'était déjà bien rempli la plupart du temps. J'ia lu que nous étions 80.000 sur les 3 jours :O

c'era una volta 04/04/2017 22:19

Tout ce que tu dis dans ton billet est tellement vrai, que ce soit sur l'ambiance, sur les auteurs, sur toutes les émotions ressenties, sur la ville qui se met à l'heure du polar, etc.
Les Quais du polar a été mon 1er festival et il reste mon chouchou. Je le fréquente depuis 4 ans maintenant et ne le manquerait pour rien au monde.
Ce qu'il y a de bien dans ce salon, c'est que même s'il est fréquenté par de grosses pointures du genre, il y a chaque année moyen de découvrir de nouveaux auteurs qu'ils en soient à leur premier roman ou qu'ils en aient déjà écrit plusieurs (cette année j'ai découvert par ex. un auteur polonais et un québécois - tous deux extrêmement gentils, disponsibles et passionnants).

Ce salon est un pur bonheur, je suis vraiment contente pour toi que tu ais passé 3 jours de rêve au QdP et je te souhaite d'y revenir pour y revivre d'aussi belles émotions que celles de cette année.

Cajou 05/04/2017 10:26

Oui c'est un pur bonheur ce Salon, et je suis bien d'accord avec toi, malgré les grandes pointures, c'est tout de même convivial, et ça laisse aussi de la place aux plus petits auteurs (quoique il y avait aussi des auteurs + régionaux à l'Hôtel de Ville qui manquaient de visibilité, eux). J'espère de tout coeur y revenir l'an prochain, et... t'y croiser ?
Merci pour ta visite :)

MyaRosa 04/04/2017 20:41

Merci pour ce beau billet rempli d'émotions. Les salons ne m'attirent pas plus que cela, mais je dois avouer que là, si c'est toute la famille qui s'y met, ça donne envie ! Ce salon a l'air vraiment très agréable et semble avoir une atmosphère toute particulière. J'espère que j'arriverai un jour à vaincre ma timidité pour y aller...

Cajou 05/04/2017 10:27

Comme toi, je suis plutôt timide, et seule, je ne pense pas que j'irais. J'ai eu la chance d'y aller avec La Fée Lit et du coup, c'était très agréable à deux, et moins impressionnant ! Puis j'ai pu discuter avec Megan Abbott, un sacré petit bout de femme <3

argali 04/04/2017 20:18

Même impression pour les deux fois où j'y suis allée : ils sont sympas, accueillants, patients, conviviaux, simples, naturels bref adorables. Pour en avoir fait beaucoup des salons, je trouve que les auteurs de polars-thrillers sont les meilleurs.
Merci pour ce billet plein de joie.

Cajou 04/04/2017 20:39

Je n'ai fait qu'un salon donc je n'ai pas de point de comparaison, mais je me suis souvent dit qu'ils étaient bien doux/bienveillants pour des auteurs qui écrivent tant d'horreurs :p

Jacqueline 04/04/2017 19:50

Quel plaisir j'ai éprouvé à lire ton bonheur pendant ces trois jours ......Que de jolis souvenirs ....... Je suis ravie de lire que des auteurs que j'aime sont des personnes charmantes, disponibles et chaleureuses .....

Cajou 04/04/2017 20:09

Oh oui Jacqueline, c'était un bonheur intense, on s'est régalées avec Sophie ! Et oui, la plupart des auteurs sont très sympas (bon, il y en a un que j'ai trouvé un peu froid, mais bon, on voyait que les dédicaces, c'était pas vraiment ce qu'il préfère :p )

LaFée 04/04/2017 17:54

Irrésistible, émotions, queue, sushis, confortable. Je crois que tu as tout dit ❤️❤️ Mais j'ai envie d'ajouter que je ne pouvais rêver mieux que toi comme accompagnatrice ❤️ (Ce billet et ce statut dégoulinent d'amour en fait!)

Cajou 04/04/2017 20:06

Pareil pour moi, c'était parfait de vivre ce premier Salon avec toi. je crains maintenant que nous ne développions le virus de façon + ou - sévère :p

Riz-Deux-ZzZ 04/04/2017 17:52

J'ai eu la même impression devant Harold Cobert : "Mais... c'est lui ?!" :D
Il a d'ailleurs réussi à me faire acheter son livre alors que je voulais attendre le poche.

Johana Gustawsson est également une très bonne rencontre de ce salon, j'ai hâte de découvrir Block 46.

Sire Cédric et Olivier Norek sont vraiment des amours tous les deux mais c'est sûr qu'il faut arriver à trouver le bon créneau pour ne pas trop faire la queue ! :D

Cajou 04/04/2017 20:05

Ah mais zut zut zut, je ne savais pas que tu y étais, je regrette beaucoup de ne pas t'avoir vue !

Fanny 04/04/2017 16:59

Tu as su retranscrire à merveilles toute l'emotion que tu as pu ressentir là-bas! Merci pour ce beau compte-rendu!

Cajou 04/04/2017 20:05

En effet, c'était riche en émotions <3 Je suis toujours un peu sur mon nuage ^^

Yvan 04/04/2017 16:16

Moi aussi ça m'a fait super plaisir de vous croiser toutes les deux ! ;-)
Tu sais ce qui me touche tout particulièrement dans ton billet ? Ces émotions de première fois qui resteront gravées à jamais en toi. Les visites suivantes sont géniales mais c'est cette fraîcheur de la découverte qui est la plus belle. Et on la sent bien dans ton joli billet.

Cajou 04/04/2017 20:40

Oui magique... c'est sûrement pour ça que ce fut si intense pour moi, pcq c'était un salon très fort par nature, avec mes émotions de "lapremièrefois" en prime. Mélange détonant <3

argali 04/04/2017 20:20

Je suis à 100% d'accord. La première fois, c'est magique.

Cajou 04/04/2017 20:08

Oh oui Yvan, c'était vraiment chouette de pouvoir te voir. J'aurais voulu pouvoir partager un repas avec toi pour pouvoir parler livres, mais ce sera pour la prochaine fois peut-être si ton emploi du temps le permet :D
Quant aux émotions, en effet, elles furent très fortes et intenses, je suis juste ravie d'avoir choisi Lyon pour un baptême du feu ! Seras-tu à Saint-Maur ?
Des bisous à toi et à Dominique.

Alex-Mot-à-Mots 04/04/2017 15:41

7 heures de trajet avec une valise si bien remplie ? Tu es une vraie guerrière ;-)

Cajou 04/04/2017 20:08

En effet, c'était épique de se trimballer cette montagne de livres ha ha, on a souffert mais ça en valait la peine !

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs