23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 11:17

Mon blog vous a peut-être semblé un peu à l’abandon depuis 2 semaines et pourtant, je lisais… et j’ai terminé hier le roman  vanté comme l’un des meilleurs de la rentrée littéraire, « 1Q84 » de Haruki Murakami. Je l’ai reçu dans le cadre des « Matchs de la rentrée littéraire » organisés par Priceminister (merci à Remi), que je remercie pour la découverte !

 

http://www.priceminister.com/blog/wp-content/uploads/2011/08/rentree_litteraire.png


Haruki MurakamiHaruki MurakamiHaruki Murakami Entendez-vous ? Cette douce poésie qui émane de ce nom ? Voilà comment j’ai choisi ce livre… en prononçant ce nom empreint d’harmonie et d’exotisme… une invitation à la lecture avant même de connaitre le sujet du livre. Première expérience de littérature japonaise pour moi.  De plus, les critiques ultra positives, tant des professionnels que des blogueurs, m’avaient vraiment donné envie de lire ce roman.


Le résumé de l’éditeur : au Japon, en 1984. C'est l'histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu'ils avaient dix ans. En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités. Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d'une mission. Elle a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, d'événements, de dates en rapport avec l'Histoire. Quant à Tengo, c’est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l'autobiographie d'une jeune fille échappée d’une secte. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l'âge d'un an et demi. Les deux jeunes gens semblent destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?

 

http://testivore.com/wp-content/uploads/2011/09/1q84-livre-1.jpg


Malheureusement, ce roman fut une réelle déception pour moi. Haruki Murakami n’a pas réussi à me toucher, ni à m’intéresser et, pour être honnête, la lecture de ces 534 pages fut un supplice (plus de 2 semaines de lecture quotidienne pour 534 pages, tout est dit). A l’exception tout de même de quelques passages, et chapitres, qui ont suscité mon intérêt et piqué ma curiosité.


Je vais essayer de mettre des mots sur ce déplaisir de lecture. Tout d’abord, il y a la langue, cette poésie de la plume de Murakami http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Confus/confusion.gif, que la plupart des lecteurs s’accordent à reconnaître. De mon point de vue, il y a très peu de poésie et j’ai eu souvent l’impression que Murakami « s’écoutait écrire ». Il y a une profusion de comparaisons et de métaphores, qui m’ont souvent écœurée par leur nombre.

 

Mais pire que tout, il y a les digressions… J'ai l'impression que Murakami a une marque de fabrique et donc, dans chaque chapitre, on a droit à un nombre minimum de digressions, quelquefois intéressantes, mais souvent longues, et qui, pour moi, ne participent que très peu (voire parfois pas du tout) au développement de l’intrigue, ou à la construction des personnages… Alors, à quoi bon lire des pages entières consacrées à l’historique des chemins de fer en Manchourie du Sud, aux araignées, ou à la vie du compositeur Janacek ? De plus, pas mal de descriptions sont interminables (et parfois même répétées à 3 ou 4 reprises, quasi avec les mêmes mots, dans la bouche de personnages différents) et ont participé à ma mise à l’écart de cette histoire http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Confus/0010.gif. Pour moi (ne me lancez pas des pierres au visage, les nombreux fans de Murakami http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/icon_frown.gif), cet auteur se regarde le nombril quand il écrit. C’est dur, je sais, mais c’est comme cela que je l’ai ressenti : une écriture forcée et un peu cuistre.


En outre, dans ce roman, les scènes de sexe ou d’allusions au sexe sont assez nombreuses. Et vu les critiques qui qualifient la langue de Murakami d’aérienne, d’enlevée, de légère, de poétique, de métaphorique, etc., et bien je m’attendais à lire des passages d’un sensualisme fort, et d’un érotisme puissant… En lieu et place, j’ai assisté à un étalage de sexe ridicule qui, au choix, me filait la nausée ou suscitait mon hilarité (avouez que le « Avez-vous un grand zizi ? » ou le très fin « J’ai mal à l’anus » ne sont pas enclins à susciter l’envie). De plus, les réminiscences d’un souvenir de Tengo concernant de sa mère, et qui constituent pour lui une espèce de fantasme incestueux, m’ont carrément mise mal à l’aise. Enfin, plusieurs fois nous sont contées des scènes de « drague » que j’ai trouvées totalement abracadabrantes… mais, à sa décharge, je me suis dit que cela était sûrement dû à ma méconnaissance de la culture nippone.


Bon assez des critiques négatives, venons-en à ce qui m’a tout de même plu. Les personnages que nous rencontrons dans cette histoire sont fort bien construits et vraiment intéressants. Les deux héros, Tengo et Aomamé, dont nous suivons les aventures un chapitre sur deux, ont une personnalité fort atypique, et attachante, avec une préférence, pour ma part, pour Aomamé et son pic à glace. Mais j’ai surtout eu un vrai coup de cœur pour la jeune Fukaéri, auteure un peu malgré elle d’un Best-Seller aussi énigmatique que sa personnalité. C’est un personnage éminemment riche et j’ai pris énormément de plaisir à lire les pages qui la mettaient en scène. Elle a constitué, pour moi, une bulle d’oxygène salvatrice, dans cette masse lourde et sans fin.

 

D’autres personnages viennent encore enrichir l’histoire : une vieille dame qui met sa fortune au service d’une juste cause, un garde du corps gay, une policière joviale et très attachante, un Editeur un peu fou, un Maître assez mystérieux, des Little People dont une ne sait quasi rien dans ce tome, mais qui promettent de jolies découverts dans la suite… Tous ces personnages sont, pour moi, sans conteste, ce qui a sauvé ma lecture du naufrage et de la perte totale. En outre, tous ces personnages, ou la plupart, ont en commun d’avoir vécu une enfance amère, parfois très dure, d’être marqués par des blessures psychologiques souvent profondes, qui conditionnent leurs choix présents. Cette particularité de l’histoire m’a vraiment intéressée et séduite.


Quant à l’intrigue en elle-même, cette histoire censée être fantastique, je ne peux pas vraiment poser de jugement sur celle-ci car il me semble que ce premier tome était davantage une introduction aux deux suivants, et donc, très peu d’éléments nous sont donnés pour comprendre exactement les enjeux de ce « 1Q84 » par rapport à 1984… mais il y a fort à parier que les tomes 2 et 3 seront plus précis sur le sujet.


Je terminerai par le dernier point qui a suscité mon intérêt, les croisements dans l’histoire : tous ces petits éléments, parfois infimes, qui se recoupent au fil de la lecture et qui nous permettent de trouver des points communs entre ces différentes vies, de faire des liens entre le passé et le présent, dans un mécanisme de spirale fort bien construit, constitue une des forces de ce roman.


Je pense que j’ai fait le tour de ce que j’ai pensé de ce livre et, même si certains éléments m’ont vraiment séduite, ils ne peuvent en aucun cas effacer le calvaire que j’ai vécu dans les 250-300 premières pages… ils l’atténuent juste quelque peu...

 

Ma note : 2 b pn


Je m’en voudrais cependant de vous faire passer à côté d’un chef d’œuvre, puisqu’après tout, c’est ainsi qu’il est qualifié un peu partout alors, voici des critiques conquises d’autres blogueurs, que je vous recommande chaleureusement pour avoir toutes les cartes en main pour faire votre choix : Amethyst, Mister K, et BlackWolf. Néanmoins, notez tout de même que je ne suis pas la seule à être restée un peu au bord du chemin, voici les avis d’Elise et de Reveline.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maldo 02/09/2013 10:00


Heureuse!
Heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir été aussi déçue par ce livre. J'aime particulièrement cet auteur que je suis depuis des années. Belle poésie, bien qu'il y ait à redonnance du
même thème, la dualité, la disparition. C'est un auteur de la péosie, de la féérie, du mystère.
Quelle déception sur ce livre. Je peine à lire, ai envie de l'arrêter à chaque détour de page, ne comprends pas ces répétitions à outrance d'un paragraphe sur l'autre d'une même idée, me demande
s'il ne prend pas swes lecteurs pour des imbéciles notaires qui n'arriveront pas à le comprendre.
Bref, je cherche la poésie dont j'avais été charmée, et j'en suis à me demander si cette poésie-là est liée aux traducteurs précédents, si ce livre n'a tout simplement pas été écrit par lui, s'il
n'a pas fait comme dans son livre réécrire son livre par quelqu'un d'autre ou si la traductrice est à ce point mauvaise.
En tous les cas, merci, car je me sentais réellement seule dans cette lecture de ce livre en particulier.

Lisez ses livres précédents qui eux valent la peine. Mais pas ce brouillon de livre.

Marisa 18/04/2013 15:27


Tuer des gens, une juste cause ?? Eh ben bravo. Vous avez une conception bien misérable de la justice... On n'est plus au Moyen Âge.


Bien à vous.

ticoco 19/01/2012 13:28


100% d'accord avec la critique

Violette 17/01/2012 20:36


j'ai souri en lisant ton billet. Je n'ai pas été aussi extrêmiste que toi mais j'ai également eu du mal à comprendre l'engouement que suscite ce lire. j'ai bien aimé le début puis, au fil des
pages, de moins en moins!

Amethyst 05/11/2011 23:06



Je comprends tout à fait ton ressenti. Je pense que Murakami on aime ou pas.  Personnellement cette histoire pleine de mystère m'a séduite et j'ai commencé à lire la suite ^^



argali 04/11/2011 21:20



C'est une bonne idée. Je le veux bien en prêt. Mais prends ton temps car j'ai des LC et partenariats à honorer.



Cajou 20/11/2011 00:40



Je vois Benoit de temps en temps, mais je sais que je le vois au moins le 10 décembre donc je vais essayer de penser à lui donner ce jour-là ! D'ailleurs, si il y a d'autres livres qui te font
envie dans ma biblio ou ma PAL (à voir sur mon profil L.A.), n'hésite pas une seule seconde... même dans ceux de ma PAL car vu le nombre, aucun de me manquera cruellement, j'aurais toujours de
quoi me consoler avec un autre !


Bisous



mutante 04/11/2011 16:38



J'avais déjà lu ton commentaire avant de malgré tout acheter ce livre mais, je voulais vraiment tester par moi-même... Peut-être est-ce une bêtise car tu n'es pas la seule a avoir été très déçue
mais bon, je suis parfois têtue comme une mule! J'espère seulement que si le premier tome ne me plaît pas, je trouverai malgré tut le courage de lire le second!



Cajou 04/11/2011 19:11



Ce n'est pas une bêtise, tu fais bien... moi aussi j'avais une énorme curiosité pour ce livre, je brûlais de le découvrir... d'ailleurs, je lirai peut-être quand même le tome 2 pour voir s'il ne
meplairait pas plus !! En tout cas, c'est vraiment une de tes vidéos que j'attends avec très grande impatience !!



Reveline 29/10/2011 17:09



WAOUH ! Quelle critique superbement rédigée et argumentée ! Je la partage complétement du reste. Moi aussi, le souvenir de Tengo duquel découle son fantasme incestueux m'a choqué. De même que le
passage sur les ovules et le viol de la petite fille. Sans compter que tout comme toi, les scènes de sexe m'ont fait grimacer ou rire au choix.  Bisous.



Cajou 04/11/2011 21:19



J'étais très contente quand j'ai lu ton billet, de ne plus me sentir si seule face à ce roman... en tout cas, ce fut tellement pénible que je ne l'oublierai pas, ça c'est sûr !


Merci pour ta visite ^^



Noukette 26/10/2011 16:53



A ce point là ? Mince, en lisant ton avis j'ai l'impression de ne pas avoir eu le même roman entre les mains tant nos ressentis sont différents ! Je l'ai terminé il y a peu et j'ai vraiment
beaucoup aimé, billet à venir...



Cajou 04/11/2011 21:14



Je pense qu'il y a incompatibilité entre cet auteur et moi... Dommage :( Mais je suis contente qu'il t'ait plu ! Si tu me donnes le lien de ton billet, je le mettrai dans le mien d'ailleurs !


Merci pour ta visite :)



Philippe D 24/10/2011 21:34



Il ne faut donc pas se fier aux apparences. Vu ton avis, je passe. Je ne débuterai pas la littérature japonaise par celui-ci.


Bonne fin de soirée.



Cajou 04/11/2011 21:13



Lis quand même les autres avis que le mien... tu verras que si tu tapes "1Q84" dans un moteur de recherches, tu trouveras des dizaines de billets élogieux...


Merci pour ta visite :)



Mypianocanta 24/10/2011 18:52



ton billet ne m'inspire pas vraiment :( mis à part que vu les commentaires lapidaires que j'ai reçu sur ma dernière critique heureusement pour moi qu'elle était plus positive que la tienne.


Désolée pour cette disgression très personnelle mais de toute façon ce livre ne me tente pas du tout lol



Cajou 04/11/2011 21:12



A mon avis, il y a mieux que ce titre pour faire connaissance avec Murakami...


Quant à ton article, je ne comprends toujours pas comment des gens ont pu être désagréables alors que ton article était tout à fait modéré... avec un réelpoint de vue, certes mais modéré !


Merci de ta visite :)



Lilly 24/10/2011 11:29



Plutôt incisif comme commentaire. Je pense néanmoins que le fait que tu n'as jamais lu Murakami (je me trompe?) à influencer ton opinion. Je conseillerais "Kafka sur le rivage" pour découvrir cet
auteur. Tout à fait d'accord pour la scène sur le zizi, j'étais pliée.



Cajou 04/11/2011 21:11



Je sais que mon billet est parfois sans concessions mais j'ai vraiment éprouvé bcp de difficultés à terminer ce livre et il me semble que j'y ai pourtant mis beaucoup de bonne volonté et jamais
je n'ai abandonné... je me suis quand même appliquée à souligner aussi ce qui m'avait semblé réussi...


Et je pense suivre ton conseil et faire un second essai avec Murakami avec le titre que tu me proposes !


Merci pour tavisite :)



Frankie 23/10/2011 19:47



Je n'avais déjà pas envie de le lire donc tu ne fais que me conforter dans mon idée ! ^^



Cajou 04/11/2011 21:10



Lis tout de mêmed'autres avis (il y en a PLEIN qui sont super positifs)... je m'en voudrais de te faire passer à côté d'un éventuel chef d'oeuvre...


Biz :)



argali 23/10/2011 19:09



La plupart du temps, je me retrouve dans tes critiques. Donc, je ne me forcerai pas à lire 1Q84 dont l'épaisseur me faisait hésiter. J'ai été déçue par l'envoi de PM aussi. Deux déceptions en
cette rentrée, non merci. Je vais attendre la sortie poche ou l'arrivée en bibliothèque.



Cajou 04/11/2011 21:09



Je pense que l'option bilbiothèque est la meilleure solution... j'ai en effet peur que la taille du roman (600 pages, grandes pages, texte serré, police pas très grande) ne devienne redibitoire
en format poche... Sinon, plus simple, je peux le passer à Benoit pour qu'il te le prête =D



Stellabloggeuse 23/10/2011 18:28



Ouf ! Je crois que je vais passer mon chemin !


Je sais que des gens apprécient beaucoup cet auteur, comme tu le rappelles, mais certains défauts que tu évoques sont pour moi rédhibitoires. M'enfin, si je tombe dessus à la bibliothèque,
j'essaierai peut-être ;)



Cajou 04/11/2011 21:04



Je pense qu'en effet, le louer à la bibliothèque est + prudent que de débourser les 20 euros nécessaires à son acquisition...


Biz ^^



Jacqueline 23/10/2011 16:59



Malgré les avis dithyrambiques lus un peu partout, j'hésitais à mettre ce roman dans ma Pal ..... et quand je découvre, de ta plume, les termes "déception, supplice, calvaire", je sais que
j'attendrai sa parution en poche ...... ! :-)



Cajou 04/11/2011 20:13



Je l'ai prêté à un de mes collègues, féru de littérature en tout genre et... il a beaucoup aimé... je pense que c'est juste moi qui ne suis pas faite pour ce genre d'écriture...



BlackWolf 23/10/2011 14:24



Comme on en a déjà discuté j'ai adoré ce livre, domage finalement que tu n'aies pas accrochée.



Cajou 04/11/2011 20:12



Je pense que je retenterai ma chance avec Murakami... avec Kafka peut-être dont j'entends beaucoup de bien !


Merci pour ta visite :)



stephy21 23/10/2011 14:12



je l'ai lu grace a priceminister aussi et j'ai adoréééééééééééééééééé !!! j'ai d'ailleurs acheté le deuxième tome hier !!!


http://21-au-rendez-vous-litteraire-17.over-blog.com/



Cajou 04/11/2011 20:04



En effet, j'ai vu tout autour de moi que la plupart des lecteurs restaient en extase devant ce livre... je pense que je vais lire le tome 2 un jour pour voir si je n'y trouve pas + mon compte...


Merci pour ta visite ^^



noursette/revelation 23/10/2011 13:07



ouhlalalala.... j'hésitais... mais 534 pages comme ça... ça fait peur.... 


moi j'ai entendu de tout mais surtout du bien du premier.... mais pour l'instant je vais me retenir.... 


et non, lol, je n'ai pas mal à l'anus... 


bisous bisous 



Cajou 04/11/2011 19:48



HAhahah :p Si un jour tu as l'occasion de l'emprunter, fais-le, ça me plairait beaucoup d'avoir ton ressenti à toi !



paikanne 23/10/2011 13:02



J'admire ton courage : je suivais tes "péripéties" sur LA et n'aurais jamais pu poursuivre une lecture qui m'aurait fait cet effet.  Même s'il s'agit d'un partenariat, même si le "monsieur
de PM" est charmant, même pour relever le défi.  Pour moi, lecture ne doit pas rimer avec "torture", surtout que des découvertes sans nul doute agréables nous attendent dans notre PAL. 
Bravo !



Cajou 04/11/2011 19:47



Heureusement pour moi, la lecture de la seconde moitié à été plus rapide (et j'ai parfois lu en diagonale les descriptions/digressions...  ooOOoppsss)... mais je voulais vraiment tenir mes
engagements et également donner une vraie chance à Murakami.... j'attends que les souvenirs pénibles passent et puis peut-être donnerai-je une chance au tome 2 ?



Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs