14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 20:07

 

http://chocolatecake.free.fr/wordpressfr/wp-content/mecanique_du_coeur_-_livre-ccb72.jpg 

Voilà un roman que j'ai acheté uniquement en raison de sa couverture, que j'avais trouvée tellement poétique. Elle avait un je-ne-sais-quoi de TimBurtonesque !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0038.gif

 

 "La mécanique du cœur" est un petit livre (156 pages) à part. Il ne ressemble à aucun autre. Quoique. Mais j'y reviendrai plus tard.

 

Voici le résumé. Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve... (Amazon).


Je vous le disais, un conte tout à fait étonnant !

 

Alors, qu’en dire ?

 

Dès les premières pages j’ai été transportée dans un Ailleurs, un autre Univers, que je pouvais voir et entendre, tant l’atmosphère créée est forte.

 

Néanmoins, plutôt que de m'attarder sur l’histoire, je préfère vous parler des personnages tellement insolites :

 

  • Little Jack : un garçon étonnant qui, en lieu et place de sang, a de la poésie et du rêve qui coulent dans ses veines, et dont le cœur fait « tic-tac bo-boum tic-tac bo-boum ».
  • Miss Acacia, la petite chanteuse andalouse : ce qui m’a surtout marqué dans ce personnage, c’est combien on sent l’inspiration de Mathias Malzieu : cette petite Andalouse, C’EST Olivia Ruiz. A chaque description, j’avais l’impression de la voir sur scène : ses cheveux, ses mimiques, son petit nez et ses petits seins, sa grâce mêlée de maladresse... le tout saupoudré de son côté "flamenco". Vraiment, même si je n’avais pas su qu’elle était la compagne de l’auteur, je l’aurais, sans aucun doute possible, reconnue. A part cette ressemblance frappante, ce n'est pas un personnage que j'ai particulièrement apprécié.
  • Madeleine : un personnage haut-en-couleur. C’est un peu « Doc » (Retour vers le Futur) au féminin. Elle peut soigner le cœur de Jack à l’aide d’une Pince Monseigneur d’une main, tout en le caressant de son autre main en fredonnant sa berceuse hip-hop « "Love is dangerous for your tiny heart" (par ici).
  • Le vieil Arthur, qui a la colonne vertébrale  qui rouille, et toujours en train de chantonner son « Oh When the Saints » ( par ici ou la version de Malzieu lui-même par là).
  • Anna à la jambe de bois, garnie d’une porte-jarretelle et Luna, à l’œil de verre en quartz, les 2 prostituées Dalidiennes (néologisme créé pour l’occasion)
  • Un hamster au nom… particulier =D
  • Georges Méliès, un horloger-prestidigitateur et Docteur Love à ses heures perdues
  • Jack l’Eventreur himself !

 

Et encore bien d’autres !

 

Et même si ces personnages semblent aussi éloignés les uns des autres, ils ont cependant un point commun. En effet, Jack n’est pas le seul à avoir le cœur cassé. Tous ses compagnons d’aventure ont eu aussi la mécanique du cœur enrayée, et c’est ce qui contribue à les rapprocher et à les lier les uns aux autres, afin de créer un univers tellement homogène.

 

Venons-en maintenant aux choses qui fâchent : l’histoire qui nous est contée dans ce roman. Si j’avais fait mon billet à la fin du chapitre 7 (p. 88), je vous aurais dit que ce livre était "un petit bijou de tendresse", "une œuvre originale à la Tim Burton", "un Magasin des Suicides d’un autre genre", tant j’ai vu se construire devant mes yeux ébahis et séduits ce merveilleux univers. Mais...

 

Malheureusement, dès le 8ème chapitre, le mécanisme se grippe un peu (désolée pour la métaphore douteuse). Les 7 chapitres suivants décousent, petit à petit, l’atmosphère magique qui avait été magistralement créée dès les premiers mots. En effet, dans ces 70 dernières pages, les rebondissements manquent de cohérence, les dialogues sont un peu trop nombreux et longs, et le propos devient  beaucoup plus terre à terre, avec des préoccupations tellement…. humaines... Quel dommage… Quant à l’épilogue, qui nous dévoile ce qu’il advient de chacun des personnages, il tombe un peu à plat et ne parvient pas à renouer avec la magie des débuts.

 

En ce qui concerne la langue de Malzieu, elle est pleine de poésie et de finesse et on sent tout le travail qui a été fourni pour créer ces merveilleuses et insolites expressions imagées (« J’ai voulu n’en faire qu’à mon cœur »). Cependant, petit bémol, toutes ces comparaisons et métaphores inédites finissent parfois par alourdir son style, et par ralentir l’action.

 

Pour terminer sur une note positive, j’en reviens à ce que je disais en début de billet « Ce roman ne ressemble à aucun autre. Quoique ». En effet, durant la lecture de ces 80 premières et extraordinaires pages, un nom s’est imposé à moi : Benjamin Lacombe (un merveilleux illustrateur français… le meilleur selon moi, rien que ça !). A chaque image décrite par Malzieu, je l’imaginais sous le pinceau de Lacombe. J’en suis même venue à me dire « Il faut que lui écrive un email, je suis sûre que cet univers le séduira ». En fait, j’étais en retard d’une guerre (je l’ai appris ce matin par une amie) : Benjamin Lacombe a déjà collaboré à cette œuvre, il a réalisé la SUBLIMISSIME couverture de la traduction anglaise du roman.Jugez-en par vous même !

 

http://benjaminlacombe.hautetfort.com/media/00/01/1726390366.jpg

 

 

Alors, même si je n’ai aimé qu’une moitié de ce roman, il faut reconnaitre à Malzieu cet immense talent de faire naitre des tableaux tellement enchanteurs, sans pinceaux, mais uniquement à partir de mots.

 

 

Ma note : 3 b pn1 b pn

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Student 06/12/2016 21:12

Bonjour ,je doit lire ce livre pour un examen qui portera bcp sur la poésie et j'ai vu dans votre description que vous arriviez à faire bcp de lien avec le livre et la poésie .Que voulez vous dire par le néologisme créé pour l'occasion avec les personnages de Hanna et Luna .Merci de votre aide.

Bazarbooks 22/09/2012 12:53


Je l'ai dans ma PAL ! Et ça faisait longtemps que je voulais le lire ! Par contre ton avis me fais douter un peu douter, j'espère que ça me plaira.

paradiseandco 17/01/2012 19:24


Pour moi c'est un véritable coup de coeur. J'ai aimé ce livre a un tel point.


Bisous

Naminé 19/08/2011 14:42



Je te rejoins un peu dans ton avis, il y a des passages un peu moins bons que d'autres dans ce livre, mais M.Malzieu écrit avec tellement de tendresse et de poésie que je les ai vite oubliés ! Il
a un talent fou... j'aime ! Tu as lu d'autres titres de cet auteur ? J'ai lu qu'il y en avait d'autres je le lirai peut être dans un futur proche :)



Cajou 19/08/2011 16:21



En effet, sa plume est.... unique. C'est pour ça que j'ai pesté dans la 2ème moitié, parce que ça devenait plus "normal" (sans être mauvais!) par rapport à l'histoire et à la langue
extraordinaires des 7 premiers chapitres.


C'était mon premier Malzieu, mais je suis tentée par son tout premier qui parle du décès d'un de ses proches, si je me rappelle bien.



Noukette 15/08/2011 16:29



J'ai été moi aussi assez mitigée à cette lecture, il m'a manqué un petit je-ne-sais-quoi pour que ce soit un coup de coeur ! Même si je reconnais le talent de l'auteur...



Cajou 15/08/2011 20:15



Moi je sais ce qui m'a manqué en tout cas : 7 chapitres de trop, sinon, je suis sûre que c'était un coup de coeur !


Merci de ta visite ^^



Stellabloggeuse 15/08/2011 11:36



Je n'ai pas lu ce livre, mais j'ai beaucoup aimé l'album qu'ils ont réalisé autour de cette histoire (Dionysos et de nombreuses collaborations) et j'ai déjà entendu dire beaucoup de bien de
l'écriture de Mathias Malzieu (dont un nouveau conte est paru récemment il me semble). J'aime beaucoup son univers et je suis totalement d'accord avec toi, ça "colle" parfaitement avec le pinceau
de Benjamin Lacombe :)



Cajou 15/08/2011 20:14



Je pense qu'en plus, une adaptation au cinéma va bientôt sortir... j'espère que ce sera fidèle à la Lacombe's Touch !



Vanessa 15/08/2011 11:02



Héhé... C'est cette image-là de Lacombe que j'ai comme fond d'écran ;-)



Cajou 15/08/2011 20:13



Elle est MAGNIFIQUE... il assure vraiment ce Lacombe pcq cette illu est tout simplement aussi magique que la rencontre avec Little Jack !


Merci pour tes lumières sur le sujet =D



Floly 15/08/2011 10:29



Je ne connais pas du tout ce livre et ton avis est intéressant ^^


C'est vrai que l'illustration anglaise est magnifique *0*


Bonne journée Cajou :)



Cajou 15/08/2011 20:12



Je ne connaissais Dyonisos que de nom (je n'avais jamais rien écouté d'eux avant mon billet) et je ne connaissais pas du tout ce livre... c'est la couverture (et le tout petit prix) qui m'ont
séduite =D


Merci pour ta visite ^^



Mylène (ou Mycoton32) 15/08/2011 07:51



Je suis d'accord avec toi sur la magie des mots mais comme tu as pu le lire dans mon avis, certaines utilisations d'un vocabulaire "grossier" dans un livre plein de poésie ont fait que je n'ai
pas vraiment adhéré!



Cajou 15/08/2011 20:11



Oui, j'étais contente de découvrir un avis en demi-teinte au milieu de toutes les éloges (qu'il mérite cependant)


Merci pour ta visite ^^



Sopgie 14/08/2011 23:47



Je viens de te dire ce que je pensais de ta critique, mais je le redis ici : je partage ton avis, entièrement, même si je trouve la demi-plume un peu rude, moi....



Cajou 15/08/2011 20:10



J'ai hésité... mais je le redis, il aurait du arrêter son livre au 7ème chapitre, jusque là, j'étais tout simplement ailleurs !



Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs