15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 08:00

 

 

Je continue dans ma découverte des titres de la rentrée littéraire et aujourd’hui c’est le tour d’un roman magistral « La vallée des Masques », de , paru chez Albin Michel.


Résumé : Au cours d’une longue nuit où il attend ses assassins, d’anciens frères d’armes, un homme raconte son histoire et celle de son peuple, une communauté qui vit recluse dans une vallée inaccessible, selon les préceptes d’un gourou légendaire : Aum, le pur des purs, le porteur de vérité... Là, dans un souci d’égalité absolue, les hommes n’ont pas de nom mais un matricule, pas de visage mais un masque identique pour tous. Et pourtant, dans cette société qui se veut égalitaire, certains sont plus égaux que d’autres. Au fur et à mesure qu’il s’élève dans la hiérarchie, jusqu’à en devenir un des chefs, le héros découvre les écueils de cette utopie, ses perversions, sa cruauté envers ceux qui dévient du droit chemin et les compromissions de ceux qui, au nom de la pureté, n’hésitent pas à éliminer chaque grain de sable.

 

http://cache.20minutes.fr/img/lechoixdeslibraires/2012/10/11/vallee-masques.jpg

Je vais commencer ce billet par une mise en garde : ce n’est pas un roman que l’on lit pour se détendre, à la légère, ou vite fait entre deux autres lectures. Pour lire « La Vallée des Masques », il faut être prêt à prendre son temps, à suivre les réflexions et les questionnements induits par l’histoire et à se mettre au diapason de son rythme, assez lent. Mais il en vaut incontestablement la peine car il est profond, intelligent et dense.


On rencontre donc dès les premières pages le héros qui attend. Il attend son sort -la mort- parce qu’il semble avoir trahi un Pacte et ses anciens frères d’armes vont venir pour le purifier. En attendant ses bourreaux, durant cette longue nuit, il va enregistrer son histoire sur un magnétophone, depuis sa naissance jusqu’à sa fuite : et on découvre ainsi, d’abord avec curiosité puis de plus en plus sidéré, ou choqué, les rouages de cette secte.


D’abord, elle a tout d’une société idéale, prônant l’égalité, la liberté et la pureté. Mais très vite, on se rend compte des horreurs qui se cachent derrière cette façade et des dérives qui naissent de la mise en place effective d’une société basée sur l’utopie.


Un petit aperçu ? Les enfants n’ont pas de père. En lieu et place de mère, ce sont toutes les mères de la secte qui s’occupent d’eux, sans avoir jamais le droit de nouer des liens plus personnels avec l’une d’entre elles. Ensuite, ils suivent une formation faite de discipline, d’ascèse et de réflexion. Proche de la torture psychologique, voire physique. Pas d’émotions, pas de préférences, pas de possessions. Ensuite, on perd son visage, remplacé par un masque, puis on perd aussi son nom, remplacé par un matricule. L’effacement de toute trace d’individualité pour se fondre dans la masse. Quand ils atteignent la majorité, ils sont formés à La Caserne et ils ont le droit de découvrir les plaisirs de la chair et là, quelle horreur. Tous les samedis ils se rendent dans le Sérail des Bonheurs fugitifs et ils recherchent les plaisirs avec toutes les femmes dédiées à cette tâche, et sans jamais avoir le droit non plus de tisser des liens plus intimes avec l’une ou l’autre. Une espèce de harem (ou bordel ?) géant dans lequel se trouvent des femmes spécialement éduquées pour cette tâche. Sans que personne ne trouve rien à y redire.


Et croyez-moi l’auteur nous réserve bien d’autres « surprises » encore plus choquantes. Et ça glace le sang.


J’ai quand même trouvé quelques longueurs et parfois trop de lenteur dans certains chapitres, ce qui a ralenti mon rythme mais j’ai terminé ma lecture séduite et abasourdie par ce voyage dans la Vallée des Masques.


En conclusion : c’est captivant d’intelligence. C’est parfois terrible. Voire barbare.  Mais c’est de la grande littérature. De la très grande littérature.

 

Ma note : 4 b pn

 

Et des coups de cœur en série pour ce roman : chez Yspaddaden, Clara, Val et Yves.

 

logochallenge311/7

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 08/11/2012 01:01


Noté. Renoté. Surligné !!!

herisson 20/10/2012 13:35


On en entend effectivement beaucoup parler... Je vais finir par me laisser tenter!

Belledenuit 17/10/2012 13:47


Je note pour plus tard :)

Leiloona 17/10/2012 09:49


Je crois n'avoir lu aucun billet négatif. Mais qu'est-ce que j'attends pour le lire ? ;)

Jacqueline 16/10/2012 18:16


J'avoue ..... en dépit de ton billet élogieux, des 4 plumes, des avis "coups de coeur" ..... je ne suis pas attirée par ce roman .....:-)

Ys 16/10/2012 18:02


Profond, in telligent et dense, oui, tout est là. Ce que j'ai beaucoup admiré aussi c'est que la dénonciation s'installe très progressivement, au départ, ça ressemble à une utopie vraiment
sympathique. J'ai aussi apprécié qu'il n'y ait ni cris, ni haine ni éructations, juste une histoire qui est implacable et se suffit à elle même, grâce aux mots. Le meilleur livre que j'ai lu
cette rentrée.

Yv 16/10/2012 10:06


Une lecture éprouvante certes, et oh combien belle ! Un coup de coeur mérité pour nombre de lecteurs

Valérie 15/10/2012 21:01


Tn billet me donnerait envie de le lire, si ce n'était déjà fait. Je suis d'accord avec toi, c'est de la grande littérature. 

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs