25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 16:16

 

http://www.decitre.fr/gi/31/9782221129531FS.gif

 

Quand j’ai lu le titre de ce roman, j’ai eu envie de fuir. « Loin des Mosquées ». Les écrits politiques ou religieux… très peu pour moi. Et ça aurait été tout à fait pareil avec « Loin des Églises », « Loin des Synagogues » ou « Loin des Temples bouddhistes ».


Mais mon œil ne s’est pas arrêté au titre. Armel Job. Un écrivain bien de chez moi que j’avais envie de découvrir depuis un petit temps. Puis j’ai lu la quatrième de couverture et là, retournement définitif de situation : je n’ai plus eu qu’une envie, découvrir cette mystérieuse Derya.


Evren achève de brillantes études à Cologne. Hébergé chez son oncle turc, ce garçon gauche et timide a le coup de foudre pour sa cousine, la belle et sensuelle Derya. Rentré chez lui, en Belgique, Evren annonce aux siens la bonne nouvelle : il va épouser Derya. Une délégation familiale se rend donc en Allemagne pour demander officiellement la main de la jeune fille. Mais les choses ne vont pas tourner comme prévu…


Déjà ce résumé me semblait prometteur et malgré les réticences dues au titre, je me suis lancée à la découverte de cet univers : et bien, au final, je suis juste comblée par cette lecture ! Comme le dit très justement la quatrième de couverture : un livre profond et drôle à la fois.


Ce roman nous permet de faire une incursion dans les mœurs et coutumes turques, notamment le mariage arrangé et les cérémonies du mariage, mais c’est bien plus que cela. C’est l’histoire de 4 personnages, tour à tour narrateurs : Evren, ce maladroit peu gâté par la nature mais tellement gentil ; puis René, le voisin de son frère, qui exerce le métier de croque-mort avec talent ; ensuite, Yasemin, la jeune paysanne turque de 16 ans promise à un homme qu’elle connait à peine ; et enfin, Derya, la belle, la sensuelle, l’insoumise. Il va sans dire que le fait d’avoir 4 narrateurs qui s’entrecroisent est très enrichissant et apporte beaucoup à l’histoire.


Le roman s’ouvre sur un 1er chapitre que j’ai trouvé très drôle. C’est René qui prend la parole et on le trouve au volant de son corbillard, avec des péripéties (un accident de la route en service !), des réflexions et des dialogues tout à fait savoureux. C’est d’ailleurs le personnage qui nous permet le mieux de nous immerger dans cette culture turque car, tout comme nous, il est tout sauf coutumier de ces mariages arrangés, de ces cérémonies, etc.


Et en plus d’être drôle, ce premier chapitre a aussi l’avantage de nous plonger directement dans un  mystère dont on a envie de connaitre le fin mot : Qui est cette jeune musulmane que René transporte dans son corbillard vers son lieu de crémation ? Puis, au fil des pages, les rebondissements s’enchaînent, et il devient vraiment difficile de quitter Evren et sa communauté.


En outre, c’est un univers que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir avec « La nuit du Henné », la symbolique du café noir ou sucré (cf. extrait en fin de billet), la délégation matriarcale pour la promesse d’union… Et puis, le poids des traditions et l’importance –vitale- du sacro-saint honneur de la jeune fille, au cœur de cette culture et de cette histoire. J’ai trouvé le tout très crédible, très intéressant sans jamais l’ombre d’un jugement.


Sachez également qu'Armel Job nous offre de très jolis portraits de femmes. Celui de Derya et celui de sa mère. Puis surtout, pour moi, celui de Yasemin, malicieuse et touchante. Un petit bout de femme dont j’aurais encore bien partagé le chemin quelques pages de plus.  


Et puis, accrochez-vous bien, parce que ça n’arrive pas souvent (jamais ?) : j’ai adoré le dénouement de l’intrigue ainsi que la toute fin. Je l’ai trouvée tout à fait inattendue et je n’en aurais pas voulu d’autre.


Bref, c’est vraiment un roman qui m’a beaucoup plu et je n’ai d’ailleurs (pour une fois) aucun bémol à soulever. Ni dans les personnages, ni dans l’intrigue, ni dans la narration, ni dans le style. Tout m’a séduite.

 

Ne vous laissez donc pas gruger par le titre peu engageant ni par la couverture, du même acabit !


Ma note : 4 b pn


Merci à Livraddict et aux Éditions Robert Laffont de m’avoir permis de faire cette jolie découverte.


D’autres avis chez Nathalie, Iluze, Delcyfaro, Rose et Marmotte.



Et je vous laisse avec l’extrait présenté en quatrième de couverture, que j'ai beaucoup aimé.

 

Derya a servi le café. Ma mère a porté la tasse à ses lèvres et, après la première gorgée, elle a blêmi. Ses ongles s’enfonçaient dans mon bras.

« Derya, tu n’as rien oublié ?

- Non, ma tante

- Tu es sûre ?

- Tout à fait sûre.

- Mais le sucre… ?

- Il n’y a pas de sucre. »

Sa voix était très basse, mais très ferme. Ma mère s’est tournée vers ma tante.

« Qu’est-ce que ça veut dire, Selma ?

- Tu sais fort bien ce que ça veut dire quand on demande une fille en mariage et qu’elle verse du café sans sucre. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cigalette 106 12/09/2016 07:01

Bonjour je suis occupée à le lire, j'adore! je découvre cet auteur né dans un village proche de chez moi, j'habite Bomal, et c'est le deuxième roman que j'apprécie, le premier que j'ai "dévoré" La femme manquée! " bonne journée

Philippe D 19/04/2014 07:39

Je viens de lire ce très bon roman d'un auteur que je ne connaissais pas.
Je ne savais pas à quoi m'attendre quand j'ai commencé ce récit et ce fut vraiment une heureuse surprise.
Un texte très bien travaillé, un respect des moeurs et coutumes arabes même si on sent bien la désapprobation dans ses propos. Quel occidental pourrait d'ailleurs admettre de telles pratiques.
PS Bravo pour ton billet clair et bien rédigé.
Bon weekend de Pâques.

Jacqueline 01/05/2012 17:14


J'ai terminé ce livre ce matin .... et j'ai été séduite .... par tout dans ce roman : histoire, personnages, écriture, narration ..... J'ai apprécié l'humour et les rebondissements
distillés  tout au long du livre ..... Un auteur dont je vais lire d'autres oeuvres .... et d'abord "Helena Vannek" qui se trouve dans ma Pal !


Merci, Cajou, pour cette découverte d'un écrivain que je ne connaissais que de nom ... :-)

delcyfaro 06/04/2012 10:40


Une excellente chronique que je partage totalement..Un auteur que je vais suivre sans faute.

Philippe D 26/03/2012 20:13


Il m'intéresse celui-ci. Je pense que je lirai un jour d'autant plus que j'ai envie de découvrir l'auteur.


Bonne semaine.

Bykiss 26/03/2012 14:50


Ah bin comme toi, le titre m'a vraiment rebuté, et par contre j'ai pas été voir plus loin... Parce que les trucs un peu trop religieux, ou les témoignages, c'est vraiment pas ma tasse de thé. Et
je pensais vmt que ce serait qqch du genre.


Je vois que je me trompais bien et ton avis me donne envie de lui donner sa chance ! D'ajà j'adore quand il y a plusieurs narrateurs qui s'entrecroisent, et puis on dirait qu'il y a du suspense,
de l'humour, une bonne chute ! vraiment, tu m'as ouvert l'appétit :D

pom' 26/03/2012 11:50


je note, merci pour cet avis

Ikebukuro 26/03/2012 10:37


Merci pour ce billet car tu as raison, le titre ne m'aurait pas non plus incité à découvrir ce roman alors qu'à priori il t'a beaucoup plu. Finalement l'histoire m'intrigue et je vais le rajouter
dans ma wish.

Stephie 26/03/2012 08:52


Parfois, on risque donc de passer à côté d'un bon roman, alors. L'habit ne fait pas forcément le moine.

Rose 26/03/2012 08:35


Je suis d'accord que le titre n'était pas des plus engageants, mais que les personnages sont bien amenés. D'ailleurs le premier chapitre m'a surpris, car je ne m'attendais pas à trouver un René,
un corbillard et autant d'humour :p


A bientot

stephanie plaisir de lire 25/03/2012 21:41


et bien voilà ! comme toi le titre (et la couverture) ne me disait rien et puis là tu piques ma curiosité. Un roman drôle, crédible...où tu ne trouves rien à redire. Il n'en faut pas
plus . Je le note. Biz

Nathalie 25/03/2012 20:57


Entièrement d'accord avec toi !  Je dois dire que je n'étais pas non plus très enthousiaste à l'idée d'un roman basé sur la religion mais c'est bien autre chose.  Et le suspense est
constant !

Jacqueline 25/03/2012 20:50


S'il n'y avait ton billet, ni le titre ni la couverture ne m'auraient donné envie de lire ce roman ...... Là, je note les références ...... et je mets en haut de ma Pal un autre livre de cet
auteur : "Helena Vannek" :-)

Nahe 25/03/2012 19:27


Un auteur que j'aime beaucoup, je note ce titre !

Natacha 25/03/2012 18:22


Il est vrai que le titre est loin de me donner envie !! Mais l'histoire devrait me plaire ! Je note le titre

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs