24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 13:52

 

Nous-etions-faits-pour-etre-heureux-copie-1.jpg

 

 

Je vous parle d’un autre roman de la rentrée littéraire aujourd’hui : « Nous étions faits pour être heureux », de Véronique Olmi, paru hier aux Éditions Albin Michel.


Résumé : Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n’est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d’enfance dont il n’a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?

 

Ce roman nous raconte donc une histoire somme toute ordinaire : une rencontre, l’amour naissant, les mensonges et les secrets, la difficulté du bonheur conjugal, etc., le tout mêlé aux blessures de l’enfance qui continuent d’habiter les adultes. Mais j’ai trouvé que cela était fait de fort jolie manière, avec beaucoup d’émotions.

 

Les phrases sont courtes, les chapitres aussi et Véronique Olmi nous offre ainsi des petits instantanés successifs de ces vies qui se croisent et se décroisent, où les gens ne sont pas heureux, mais pas tout à fait malheureux non plus. Plutôt dans une espèce de flottement où l'on marche à côté de sa vie.

 

Serge et Suzanne nous montrent qu’il suffit d’un rien, un frôlement distrait entre deux portes, pour que des existences se désaccordent. Et j’emploie ce mot à dessein parce que le texte est parsemé de mots et d’images musicales, que j’ai vraiment appréciées. Et l’auteur dépeint avec beaucoup de justesse cette émotion inexplicable, floue et exaltante qui s’insinue dans une vie de moquette et de sourdine, réglée comme du papier à musique.

 

Les choix narratifs sont également très réussis. En effet, Suzanne partage son histoire à la première personne, de façon très honnête, alors que nous découvrons Serge et sa vie dans un « il » assez distant. Mais au cœur du roman, cet homme va confier ses blessures d’enfant, encore béantes, à Suzanne en s’exprimant à la première personne. Ainsi, derrière un homme assez froid et secret, on découvre mieux qui il est, avec ces ombres du passé qui pèsent lourdement sur ses épaules, et on s’attache davantage à lui.

 

Ma seule déception réside dans la fin. Non que je n’adhère pas au sort qu’a choisi de réserver Véronique Olmi à ses personnages, mais bien parce que je trouve que ce roman ne se termine pas et qu’il lui manque quelque chose. Et je n’ai d’ailleurs pas aimé ou pas compris le rôle de ce tout dernier chapitre.


En bref, de la littérature contemporaine comme je l’aime. Même si je n'en garderai probablement pas un souvenir durable, j'ai vraiment apprécié cette lecture : une histoire contée dans la juste note, avec des personnages vrais, de la sensibilité et de la dureté, et une belle écriture.


Ma note : 4 b pn

 

Par ici, le billet de Stephie, tout aussi charmée que moi.

 

Et pour terminer, voici un extrait qui m’a touchée.

 

IMG110.jpg

 

 

Et de 2/7 dans le challenge "1% rentrée littéraire"

 

logochallenge3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cassandre 30/08/2012 20:20


Il a l'air intéressant, dommage que tu n'aies pas aimé la fin. Je pense attendre une éventuelle sortie poche ou un bon prix d'occasion pour me l'acheter :-)

George 28/08/2012 18:55


c'est intéressant ce que tu dis sur le choix des pronoms et finalement ce que je trouve étrange c'est que le JE en dit moins que le IL, au final Suzanne reste assez énigmatique je trouve et je ne
sais trop comment elle a réellement vécu cette liaison.

fersenette 25/08/2012 12:15


Malgré ta petite déception voila un roman bien tentant, j'aime beaucoup l'extrait ! 

Mirontaine 25/08/2012 10:19


Ce livre a tout pour me plaire!

Yv 24/08/2012 19:44


Toujours pas lu cette auteure dont j'entends parler beaucoup

Lizouzou 24/08/2012 16:07


J'ai hâte de le lire ! :)

MyaRosa 24/08/2012 15:30


J'attendais ton avis avec impatience. Je le lirai. Je suis sûre qu'il me plairait et j'aime beaucoup le passage que tu as partagé avec nous. Sans parler de la couverture que je trouve vraiment
très belle. Bisous Cajou

Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs