10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 00:39


Quelques mots de l'histoire pour débuter : hospitalisée dans un coma profond, Alice, se remémore son passé, proche et lointain : sa magnifique (mais difficile) histoire d'amour avec le beau John, son enfance dans une magnifique région, sa relation privilégiée avec sa grand-mère, Elspeth, et ses rapports assez conflictuels avec sa mère, Ann, une femme assez mystérieuse.



Voici un roman qu'il me tardait de lire... je me réjouissais vraiment et ce, pour 3 raisons :

 

- Il est "épuisé" en librairie et donc difficile à trouver (il m'a fallu de longues semaines sur les sites de seconde main)

 

- L'année dernière, j'ai lu et adoré, de la même auteur "L'étrange disparition d'Esme Lennox"

 

- Encore et toujours, les avis Amazon (ok, ... je le mérite... dites-le "Mais pourquoi continues-tu à lire les critiques Amazon si tu ne tombes jamais d'accord avec elles ?"). Mais tout de même : 17 personnes ont laissé un avis et 15 de ces 17 personnes ont décerné 5/5 étoiles !!



Pour faire court, ma déception fût presque aussi grande que mon impatience à le lire :( Snif :(
Certes, le sujet est sympa... un rien larmoyant... une "jolie" histoire d'amour... mais alors, pourquoi n'ai-je pas aimé ?

 

- Après l'originalité et la fraicheur d'Esme Lennox, celui-ci est tellement... convenu/déjà-vu/ voire presque MussoLevyesque http://yelims3.free.fr/Hein/Hein30.gif (oh le joli néologisme !)... une histoire d'amour, qui vire au drame...

 

- L'auteur a tout de même essayé de surprendre le lecteur, pas vraiment par l'histoire, mais par sa chronologie sansqueuenitête... Ok, je comprends le principe, elle nous donne à chaque "chapitre" une nouvelle pièce du puzzle et l'histoire se construit comme un tableau impressionniste, touche par touche....mais elle n'y est pas allée avec le dos de la cuillère ! :O Des flash-back, encore, encore, et encore, tous situés à des époques différentes et sans aucune logique de chronologie... on s'y perd un peu... voire beaucoup... et ça ralentit l'histoire... c'est dommage... c'est vraiment TOO MUCH !

 

- Un dernier problème, mais celui là est au moins autant de MA faute que de celle de l'auteur.... je ne suis pas sûre à 100 % d'avoir compris la fin... et ça.... ça m'éénnnneeeeeeerrrvvveeee !! En effet, comme dit au début, l'héroïne est dans le coma, et c'est sur son lit d'hopital qu'elle revit tous ses souvenirs... à la fin, on est sensé comprendre, suite à la visite d'un personnage clé, qu'elle se réveille OU qu'elle meurt... j'ai relu 3 fois les dernières pages, mais rien n'y fait, je n'arrive point à trancher.... Si un jour ce blog a un visiteur, ET qu'il a lu ce roman (voilà 2 conditions
qui risquent de ne pas se réaliser avant longtemps), je compte sur ledit visiteur pour éclairer ma lanterne. Ma note sera donc ...

Car au bout du compte, ça se laisse lire... mais c'est VRAIMENT surévalué du côté de chez Amazon !

 

http://img.over-blog.com/300x478/1/83/30/54/litterature-irlandaise/esme-lennox.jpg .Puis, pour ne pas vous faire passer définitivement votre chemin sur Maggie O'Farrell et puisque j'en parlais plus haut, j'en profite pour donner une note à l'autre ouvrage de l'auteur, que j'ai lu l'an passé :  "L'étrange disparition d'Esme Lennox". En voici le résumé (qui n'est pas de moi) : Entre l'Inde et l'Écosse, des années 1930 à nos jours, l'histoire déchirante d'une femme enfermée, rejetée de la société et oubliée des siens. A Édimbourg, l'asile de Cauldstone ferme ses portes. Après soixante ans d'enfermement, Esme Lennox va retrouver le monde extérieur. Avec comme seule guide Iris, sa petite-nièce, qui n'avait jamais entendu parler d'elle jusque-là. Pour quelle étrange raison Esme a-t-elle disparu de la mémoire familiale ? Quelle tragédie a pu conduire à son internement, à seize ans à peine ? Toutes ces années, les mêmes souvenirs ont hanté Esme : la douceur de son enfance en Inde, le choc de son arrivée en Écosse, le froid, les règles de la haute bourgeoisie et, soudain, l'exclusion... Comment sa propre sœur, Kitty, a-t-elle pu cacher son existence à ses proches? Et pourquoi Iris se reconnaît-elle tant dans Esme ? Peu à peu, de paroles confuses en pensées refoulées, vont ressurgir les terribles drames d'une vie volée...
Vraiment un très joli roman, qui m'a happée d'un bout à l'autre, qui m'a fait pleurer, qui m'a parfois bouleversée,... et j'ai gardé longtemps en moi la présence d'Esme...Pour lui, ce sera un  4/5 (parce que la fin déboule à toute vitesse et qu'on reste un peu -beaucoup- sur sa faim/fin).
4 b pn

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emmalosa 08/11/2011 20:44



Je viens de relire Quand tu es parti car je ne me souvenais pas de la fin..et pour cause je pense que la première fois je ne suis pas arrivée à trancher!mais cette fois comme le décrit le
commentaire avant je pense qu'elle sort du coma.J'ai trouvé votre page en essayant justement de voir s'il existait une suite.



Cajou 20/11/2011 00:30



Bonjour Emma,


je vous remercie d'avoir pris la peine de m'indiquer votre vision de cette fin. je pense en effet que vous avez raison et que c'est ce qui est le plus probable. Je suis également ravie que je ne
suis tout de même pas la seule à avoir hésité =D


Merci pour cette visite et à bientôt ^^



Jacqueline 17/07/2011 22:12


Je viens de terminer "Quand tu es parti" : une lecture agréable .... mais sans plus. Je n'ai pas été "déstabilisée" par les nombreux "morceaux du puzzle" qui nous font passer d'un personnage à
l'autre sans aucune chronologie et je ne me suis pas sentie "perdue" par moments.Cependant,même si cela permet à l'auteur de nous dévoiler les gens et les choses par petites touches ....je trouve
aussi que Maggie O'Farrell a un peu "abusé" du procédé.
Le grand reproche que je ferais à ce roman - est-ce dû au "décousu" de l'histoire, à ma personnalité, à mon état d'esprit lors de cette lecture ....? - est qu'il m'a peu touchée. Je n'ai ressenti
aucune "empathie" pour les personnages.

La fin du roman : pour moi, Alice sort du coma. Elle se sent tirée "vers l'avant, ou le haut", elle n'est pas sûre que ce soit ce qu'elle veut ( elle sait que vivre, ce sera souffrir encore de la
mort de John, "affronter" le secret de sa naissance ......) mais les paroles du papa sont "l'étincelle" qui la ramène à la vie. Elle "halète", ses "poumons oppressés manquent d'air" car elle se met
à respirer par elle-même sans l'assistance d'un appareil.
.... Et derrière le store, le médecin, très pessimiste pourtant sur le cas de sa patiente, va assister à cette "re-naissance". :-)


Cajou 27/05/2011 22:08


J'ai hâte de connaître ton avis sur "Quand tu es parti"...


Jacqueline 21/05/2011 17:36


"Quand tu es parti" se trouve dans ma PAL. J'ai acheté ce roman tellement j'avais apprécié "L'étrange disparition d'Esme Lennox". Comme tu l'as écrit, Esme est un personnage qui "marque".


Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs