18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 17:07

Voilà un roman que j'avais envie de lire depuis longtemps, tant Paikanne m'en avait dit du bien. Puis il y a peu, le billet enchanté de stellabloggeuse a rappelé ce livre à mon bon souvenir !

 

Quelques mots sur l'histoire : Simple (de son vrai nom, Barnabé) est déficient mental (ou i-d-iot selon ses propres mots) : il a 22 ans ans, mais 3 ans d'âge mental. Pour éviter de le laisser "mourir" à Malicroix, institution dans laquelle son père l'a placé, Kléber son frère de 17 ans le prend sous son aile. Tout est compliqué et le devient encore plus lorsque les deux frères trouvent une colocation avec trois autres garçons et une jeune fille...


http://storage.canalblog.com/97/71/536764/37262949.jpgIl me semble que 2 mots résument parfaitement l'atmosphère de ce livre : un subtil mélange d’humour et d’émotion.


De l'humour, parce que l'on sourit souvent, que l'on rit ou même que l'on s'esclaffe ! Simple est vraiment un petit bijou de personnage. Dès qu'il ouvre la bouche, on ne peut que fondre. Monsieur Pinpin, son lapin en peluche, n'est pas en reste : on ne peut lui rester insensible.... surtout quand il "pète la gueule" à tout ce qui peut causer du chagrin à Simple !

De l’émotion, parce que le sujet est grave, même s’il est traité de façon plutôt légère. On ne peut qu’être touché du lien qui unit Kléber à son grand-petit frère. Un lien unique, fort, indestructible. A eux deux, ils défient la médiocrité du monde et… ils s'en sortent pas mal !

 

On passe donc sans cesse du rire aux larmes... mais des larmes d'émotion, qui ne sont jamais des larmes de pitié !


Ce roman est très court, 200 petites pages, et les aventures se succèdent rapidement, au cours des 13 chapitres. Ce qui est étonnant, c’est que rien n’est vraiment développé : ni la psychologie des personnages, ni leurs portraits, ni leurs actions… mais en très peu de mots, on a pourtant l’impression de les connaître et de pénétrer dans leur intimité… En effet, il me semble que, plus que le pouvoir des mots, c’est l’importance des non-dits et de l’implicite qui jouent un rôle primordial dans cette histoire. Ainsi, si on prend, par exemple, le cas de l’Institution dans laquelle Simple a été abandonné par son père, Malicroix : même si l’on n’en sait presque rien, tant Marie-Aude Murail reste évasive, on finit tout de même par trembler juste à son évocation, tout comme Simple et Monsieur Pinpin.


Les dialogues sont nombreux, ce qui contribue également à la grande fluidité de l’histoire et à l’absence de temps-mort. Ceux qui mettent en scène Simple et son lapin en peluche sont tout simplement irrésistibles… entre légèreté, tendresse et gravité. Leur façon de voir le monde, à tous les deux, avec leurs 3 ans d’âge mental, est tout à fait unique... tout à fait déjantée et pourtant, tellement… sensée !

 

J'ai aussi beaucoup apprécié les personnages qui entourent Simple et Kléber : les colocs, qui finissent par tomber sous le charme de Simple et font preuve de qualités humaines insoupçonnées au début du roman, Monsieur Dieu qui, sous ses airs aigris, est un être précieux, ou encore la famille de Zahra, extraordinaire de tolérance et d'amour.


Mais ce qui fut surtout jubilatoire pour moi, ce fut de découvrir la façon d’appréhender et d’utiliser la langue française de Simple : sans le vouloir, il fait des jeux de mots savoureux, drôles et tout à fait irrésistibles (« Il y avait six garettes sur la table, toutes crabouillées », « Prends tes dicaments », « Il y a un beaud'hommes caché dans le téphélone », quelques exemples parmi tant d’autres). 

 

Grâce à toutes ces qualités, c’est un livre qui se lit à toute vitesse. A la façon de Simple, on a à peine le temps de compter « 7, 9, 12, B, mille, cent » qu’on en est déjà à la dernière ligne !

 

Un petit bémol tout de même : c’est peut-être un petit peu trop « Au pays des Bisounours »… oui, on se rend bien compte des difficultés quotidiennes de la cohabitation avec un déficient mental, mais j’ai comme l’impression que c’est malheureusement beaucoup plus compliqué et douloureux que ce qui nous est décrit. Et en cela, ce roman manque donc un peu de crédibilité (Qui donc confierait un déficient mental à un ado de 17 ans en Terminale et vivant seul ?). Par conséquent,  je pense que pour l’apprécier à sa juste valeur, il faut plutôt le lire comme un conte : la Princesse pourrait être Simple, le Prince serait Kléber, la marâtre serait Monsieur Maluri et la vilaine sorcière serait Malicroix !


Voilà, j’ai tout dit, sans en dire trop sur tous les personnages attachants (ou pas du tout) que vous rencontrerez dans le monde de Simple, et je vous conseille vraiment de découvrir ce roman, qui vous touchera sans aucun doute.

 

 

 Ma note : 4 b pn

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frankie 14/02/2013 18:51


C'est marrant, je n'ai pas lu du tout ton avis avant de faire le mien et on se rejoint sur la fin, sur le fait que c'est très conte de fées car dans la vraie vie personne n'irai confier un simple
d'esprit à son frère mineur. Cela n'en reste pas moins une très belle histoire, avec beaucoup d'humour comme tu le soulignes et énormément de tendresse.

Philippe D 04/01/2013 13:46


Un livre que je viens de terminer et que j'ai adoré.


Des romans comme celui-là, j'en redemande! 


Bon weekend. 

paradiseandco 17/01/2012 19:09


Ma soeur m'avait dit beaucoup de bien du film alors je ne vais pas hésiter à le lire


Bisous

Nelfe 04/01/2012 21:27


Cela fait de long mois que j'ai envie de découvrir ce roman. J'en ai lu beaucoup de bien et ton avis rajoute une couche d'envie ^^


Je profite donc de ton concours lancé pour les 1 an de ton blog pour tenter de remporter ce livre ci. Après le Père Noël voici la Mère Cajou ;)

Cajou 14/01/2012 19:44



Ta participation est validée (je suis en train de faire la liste avant tirage au sort ^^)


Biz :)



Philippe D 24/08/2011 08:17



Je connais l'auteure, je n'ai pas lu celui-là mais il me tenterait bien...



Cajou 24/08/2011 22:13



Il pourrait te plaire :)



Kincaid 22/08/2011 15:22



J'aime beaucoup Marie aude Murail depuis que j'ai lu "Oh boy", du coup j'inscris ce livre dans ma wish list !!



Cajou 24/08/2011 22:04



Il y a fort à parier que tu ne le regretteras pas s'il atterrit dans ta PAL :) Quant à "Oh Boy", il va vraiment falloir que je le lise, tellement j'en entends du bien !


Merci pour ta visite :)



Stellabloggeuse 21/08/2011 20:05



Très joli billet, j'ai bien aimé la manière dont tu as repris certains éléments du livre :) Je comprends ton bémol, ce roman n'est pas très réaliste, mais je pense que son objectif est d'ouvrir
un peu l'esprit des jeunes qui le lisent. Et j'ai été tellement touchée par ces personnages que la vraisemblance des faits m'était égale...


J'ai lu "Oh boy" il y a longtemps, j'avais beaucoup aimé mais je ne m'en rappelle pas bien. Un autre livre de MAM que j'affectionne est "Ma vie a changé" : un elfe de nom de Timothée élit
domicile dans le lavabo d'une jeune femme et bouleverse son quotidien.


A bientôt Cajou, bonne futures lectures !



Cajou 24/08/2011 21:58



Je ne connais pas "Ma vie a changé" mais j'adore ton petit résumé !! Je vais voir ça de suite sur Amazon =D Merci Stella ! (ma PAL ne te remercie pas, elle :p)


A bientôt ici ou chez toi :)



paikanne 20/08/2011 18:31



La remarque de Jacqueline rejoint tout à fait ton bémol...



noursette/revelation 19/08/2011 20:27



j'ai déjà eu de fort bons échos, je le lirai avec certitude un jour....merci pour ton délicat avis...



Cajou 24/08/2011 21:39



Merci noursette, si tu as l'occasion un jour, il vaut la peine et se lit très rapidement !



Jacqueline 19/08/2011 18:40



Un roman certainement touchant, qui fait sourire et qui émeut ..... mais je ne le lirai pas car je vis cette situation au quotidien avec mon frère .... et je connais "la réalité".... :-) Bien
sûr, il nous épate parfois avec certaines réflexions, il nous étonne par "sa culture" (il regarde les journaux télévisés), il nous fait sourire et même rire avec "ses bons mots" et ses imitations
de chanteurs...... mais, à côté de cela, .... il faut le vivre pour le comprendre ! :-)



Cajou 24/08/2011 21:39



Je me rappelle que tu en avais parlé de l'autre côté et ça confirme donc mon petit bémol : on peut trouvant des tas d'épisodes touchants à raconter sur un "enfant différent" mais il n'en reste
pas moins qu'il y a également beaucoup de souffrances et de difficultés au-delà.



Noukette 19/08/2011 16:17



Sûrement mon préféré de l'auteure à égalité avec Oh boy !



Cajou 19/08/2011 16:19



Je n'ai pas encore lu "Oh Boy" mais mes élèves me disent souvent l'avoir lu et beaucoup aimé... ce sera sûrement mon prochain MAM... mais pas pour tout de suite, j'en ai d'abord des tonnes
d'autres à lire héhéhé



Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs