31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:00

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-cBjF5vbh0cE/TVQTmEXCLKI/AAAAAAAAAwM/gSDbNK6ol24/s1600/p1_Sukkwan%252520Island-1.jpg

 

 

 

Résumé : Jim décide d’emmener son fils de treize ans sur Sukkwan Island pour y vivre dans une cabane isolée, durant une année. C’est une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

 

 

Oula. Mon Dieu. Quel roman. Je sors un peu sonnée et abasourdie de cette lecture car David Vann m’a fait ressentir toute une série d’émotions… noirestrès noires. Mais j'étais pourtant prévenue par ce que j'y avais lu sur la 4ème de couverture : un livre inoubliable qui nous entraîne au coeur des ténèbres de l'âme humaine. Pour une fois, aucun mot n'est mensonger dans cette critique éditoriale. Ce roman est tout simplement inoubliable, en effet.

 

Dès les premières pages, dans ce huis-clos sur cette île perdue au milieu de nulle part, très vite, on sent que les choses vont dégénérer. Jim, le père, est un naze. Il est dépressif, bizarre, jusqu’à en devenir inquiétant dans certaines de ses attitudes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas préparé sérieusement ce séjour : il est toujours un peu perdu pour faire face au froid, à la nourriture, aux ours ; il semble fragile et vite dépassé par les événements. De plus, il ne se soucie finalement que très peu de son fils de 13 ans, Roy, qui subit le rêve de son père et qui se demande rapidement ce qu’il a bien pu venir faire dans cette galère...

 

Qu’est-ce que j’ai eu envie de le frapper ce plouc de père, !! Il est aussi instable qu'inconscient, jouant à l’aventurier pour soi-disant resserrer des liens avec son fils, mais en fait, plutôt pour se regarder le nombril et essayer de recoller les morceaux de sa vie tombant en lambeaux. Un Indiana Jones de pacotille.

 

Je vous le disais plus haut, dès les premières pages, on sait que quelque chose va se passer. On craint le pire. Certes, la nature, le climat et la faune sont hostiles mais on comprend rapidement que le danger ne viendra pas de là. L’atmosphère se fait de plus en plus lourde, (trop ?) malsaine, menaçante et j’ai senti plusieurs fois les battements de mon cœur envahir tout mon corps et résonner dans ma tête, tellement je me sentais oppressée. Ça allait dégénérer. Je le sentais. Et en effet…

 

A la fin de la première partie, l’impensable se produit. Mais pas du tout ce que l’on imaginait. Non, c’est bien au-delà. Pire que tout ce que l’on pouvait craindre. Terrible.

 

La seconde partie (les 80 dernières pages) n’est pas à la hauteur des débuts et se traine en longueur mais, au vu des événements, l’auteur ne s’en tire finalement pas si mal car c’est un sacré défi que de maintenir  le rythme dans de telles circonstances narratives. Quant à la fin, elle est un peu convenue mais quel autre dénouement envisager ?

 

 

Comme vous le lisez peut-être entre les lignes, c’est vraiment un roman qui vous touchera de façon personnelle. On ne peut PAS rester distant. On y est, là sur l’île, dans cette atmosphère glacée mais étouffante. D’ailleurs, âmes sensibles, abstenez-vous car certaines scènes sont (trop ?) insoutenables.

 

De manière générale, je pense que soit vous adorerez soit vous détesterez. Quant à moi, je ne peux pas dire que j’ai « aimé », mais les émotions ressenties durant ma lecture ont été tellement fortes – sombres, douloureuses et intenses - que je ne peux que tirer mon chapeau, malgré les longueurs de la seconde partie.

 

 

Ma note :

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 01/12/2012 19:40


J'ai pour ma part détesté ce roman (ou presque): style trop simple, nombreuses longueurs, rebondissement décevant. Bof!

Natacha 28/01/2012 20:40


Ca doit bien faire un an que je le voit toujours à la fnac, la couverture et le titre m'intrigue  ! Je ne sais pas pourquoi mais je m'attendais à un roman mélangeant Shutter Island et les
chaussures italiennes de henning Menkell ^^ Je note le titre pour la curiosité intellectuelle et ça ne peut pas me faire du mal ^^

paradiseandco 15/01/2012 15:38


Coucou


Est ce que ce livre fait vraiment peur genre j'ai du mal à dormir la nuit?


J'hésite à me l'acheter tu m'as donné envie avec ton résumé.


Bisous


ps : Je suis désolée j'ai visité plusieurs pages déjà mais je ne peux pas commenter depuis mon iphone alors je reviens depuis mon pc pour te commenter :)

Sophie 06/01/2012 18:40


Je choisis celui-ci, parce que c'est là seule fois où en lisant ton billet, j'ai hésité....et j'hésite toujours, d'ailleurs :-) Bon anniversaire de blog, alors:-)


(et je joue pour la catégorie 3^^)

Cajou 14/01/2012 20:04



N'hésite pas... parce que je voudrais savoir ce que tu en penseras !


Ta participation est validée (je suis en train de faire la liste avant tirage au sort ^^)


Biz :)



Noukette 05/01/2012 23:41


Une de mes plus grandes claques ! Quel roman ! Déçue par le second par contre... Je te souhaite une très belle année Cajou !

Cajou 14/01/2012 20:03



Le second m'attend dans ma PAL mais je ne vais aps le lrie tout de suite, je n'ai pas envie de replonger dans un univers similaire de sitôt :)


Merci pour ta visite :)



Rose 02/01/2012 23:03


Tellement intriguant qu'il a rejoint ma PAL aujourd'hui !

Cajou 03/01/2012 01:29



Je guetterai ton avis avec attention, ça m'intéresse vraiment de voir comment d'autres lectrices vont réagir à ce livre !


Merci de ta visite :)



Laure 02/01/2012 18:56


La premiére partie m'a fait tomber sur le cul !! la deuxiéme était plus longuette mais ce livre reste assez bouleversant. J'ai était un peu déçue de son deuxième livre, j'ai retrouvé un peu les
mêmes thémes mais il est tout aussi choquant.

Cajou 03/01/2012 01:33



Comme toi, la premièrepartie m'a époustouflée... quel rythme, quelle tension ! J'ai le second livre dans ma PAL grâce à Priceminister mais je ne vais pas le lire tout de suite... trop de glauque
tue le glauque =D


merci pour ta visite :)



lasardine 02/01/2012 12:29


une vraie claque pour moi ce bouquin!!


ma première lecture de 2010 et je m'en souviens comme si je l'avais lu hier!

Cajou 03/01/2012 01:34



Carrément un coup de poing... j'ai vraiment senti mon coeur battre à mes tempes à plus d'une reprise !


Biz :)



Lau1307 (Laura) 01/01/2012 21:02


J'espère que Rani te plaira ! =)


 


Bonne année 2012 !

Cajou 03/01/2012 01:35



J'espère aussi qu'il va me plaire... ça fait longtemps, très longtemps, que je n'ai pas lu un récit d'aventures donc j'en ai l'eau à la bouche !


Bonne année à toi aussi et merci pour ta visite :)



Jacqueline 31/12/2011 18:36


Oh, j'ai lu ton billet et les commentaires ........ vais-je tenter ? :-)

Cajou 03/01/2012 01:38



Je ne voudrais pas t'influencer mais cependant... d'une part, c'est un Poche donc même en cas de déception, ça ne fait pas trop mal au portefeuille et, d'autre part, et surtout, je suis vraiment
curieuse de savoir ce que tu penserais de cette lecture... atypique... Si tu lis, il faudra venir me faire un petit compte-rendu en tout cas car j'ai vraiment envie de savoir quel sera ton
ressenti !


Merci pour ta visite Jacqueline :)



Hélène Choco 31/12/2011 15:14


Ah, trop, trop gore pour moi... Effectivement il ne laisse pas indifférent, mais pourquoi l'auteur a-t-il été si loin dans l'horreur??

Cajou 03/01/2012 01:39



En effet, si je me rappelle bien, le titre de ton billet disait "Etait-ce nécessaire d'aller si loin dans l'horreur ?" (si je ne confonds pas... désolée si c'est le cas)... et je suis d'accord
avec toi, ça va un peu trop loin dans la seconde partie et il y a des phrases que j'ai du lire très vite, sans revenir en arrière pour vite les oublier...


Merci pour ta visite ^^



La publivore 31/12/2011 12:22


Ohlala. Je me souviens de ce roman comme si la claque me cuisait encore la joue... J'ai eu un mal terrible à m'en remettre. En tous cas, belle performance, ton billet (je crois me rappeler aussi
que je n'avais pas été très inspirée pour rédiger le mien - trop d'émotions noires ??)


Dernière chose : je suis tout à fait d'accord avec toi lorsque tu expliques que les dernières pages ne sont pas aussi fortes que la montée en puissance des premières - mais je me demande d'un
autre côté s'il ne fallait pas ça pour faire "redescendre" le lecteur (en douceur ?)...

Cajou 03/01/2012 01:41



En effet, peut-être était-ce nécessaire... mais j'aurais préféré vec une première partie plus longue, qui s'apesantisse davantage sur Roy, puis une seconde partie un peu plus courte (les 50 pages
où il tourne en rond sur l'île étaient vraiment trop longues à mon gout).


Mais comme tu le dis, une grosse claque... ou plutôt un coup de poing, que ce livre...


Je me demande aussi si l'auteur a toutes ses frites dans le même cornet (comme on dit en Belgique) pour inventer une histoire pareille :O Ça ne me viendrait jamais à l'idée d'imaginer un tel
scénario !


Merci pour ta visite :)



amaryllis 31/12/2011 10:47


Je me permets de prendre le lien de ton blog pour suivre tes lectures car j'aime beaucoup tes lectures. A bientôt. 

Cajou 03/01/2012 01:42



Je te remercie de ton intérêt, Amaryllis, ça me fait très plaisir ^^


Au plaisir de te lire :)



amaryllis 31/12/2011 10:41


Je l'ai lu ce mois-ci et je viens aussi d'en faire un billet. Je suis d'ailleurs assez d'accord on ne peut rester distant, on aime ou non mais le roman ne peut laisser indifférent. La première
partie est vraiment toute en tension, la seconde partie n'est qu'ne suite logique de déchéance, je trouve. J'ai mis pas mal de temps à écrire sur ce livre car les images sont vraiment terribles.
Au final, je l'ai trouvé bien écrit et puissant. 

Cajou 03/01/2012 01:45



En effet, terrible, est un mot que j'ai plusieurs fois écrit sur mon "papier à billet" au cours de ma lecture... Et tu as raison, il est vraiment puissant. C'est une lecture que je n'oublierai
pas !



revelation 31/12/2011 10:37


ah ben ça.... j'ai été choquée par ce livre, on ne peut pas "aimer" c'est juste insoutenable et cruel.... j'ai eu de la peine à m'en remettre...


je suis rassurée que tu aies ressenti comme moi...


 


bisous

Cajou 03/01/2012 01:46



Insoutenable, en effet, ça l'est à plus d'un titre... Et oui, je suis d'accord avec toi, car c'est difficile d'"aimer" ce genre d'histoire...


Bisous Reve :)



Le petit grain de sel de Cajou

http://yelims1.free.fr/Animaux/Animaux23.gifPour chaque livre sur lequel j'écris un billet, j'attribue une note de plaisir (ou déplaisir) de lecture.


1_b_pn.jpg = J'ai détesté http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/fache-censure.gif
 2_b_pn.jpg= Je n'aime pas http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Triste/tristounet.gif
 3 b pn = J'ai apprécié mais... http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Content/smile.png
4_b_pn.jpg = J'aime http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Amour/0060.gif
 5_b_pn.jpg= J'adore !  http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Respect/respect1.gif 

= Coup de coeur !

Trouver Un Billet

Rejoins-moi sur Facebook

Challenge GoodReads

2017 Reading Challenge

2017 Reading Challenge
Cajou has read 5 books toward her goal of 100 books.
hide

Nombre Visiteurs